logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/482617/face-a-la-radicalisation-les-educateurs-de-rue-assument-leur-nouveau-costume/

PRÉVENTION DE LA RADICALISATION
Face à la radicalisation, les éducateurs de rue assument leur nouveau costume
Emilie Denètre | A la Une prévention-sécurité | Actu expert Education et Vie scolaire | Actu experts prévention sécurité | France | Publié le 18/01/2017 | Mis à jour le 19/01/2017

A l'occasion d'un séminaire organisé le 17 janvier, les éducateurs de rue ont réaffirmé leur savoir-faire dans le champ de la prévention de la radicalisation, devenu ultra-prioritaire pour le gouvernement. Une planche de salut pour ces travailleurs sociaux qui arrive après des mois de « casse ». Dans un entretien à la Gazette, la présidente du CNLAPS, qui les fédère, Anne-Marie Fauvet, se dit néanmoins rassurée par les perspectives budgétaires pour 2017 et observe "une vraie prise de conscience des départements".

« La prév’ c’est le cœur du réacteur ». C’est par cette métaphore très symbolique que Muriel Domenach, la nouvelle secrétaire générale du Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (CIPDR), a défini, devant les 300 éducateurs réunis le 17 janvier à la Maison des Sciences de l’Homme de Saint-Denis (93), la place qu’occupe aujourd’hui la prévention spécialisée dans la lutte contre la radicalisation en France.

Et à en croire son chargé de mission, le magistrat Jean-Pierre Lafitte, c’est parti pour durer !

Un guide méthodologique partagé

« La première étape, c’était en 2014-2015. On cherchait alors des réponses avec des acteurs qui ont eu le mérite de s’engager , mais ils n’étaient pas issus des réseaux professionnels de droits communs, a-t-il ainsi ...

POUR ALLER PLUS LOIN