Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Les effets concrets de la réforme des retraites pour les territoriaux – Introduction

Publié le 19/05/2011 • Par Raphaël Richard • dans : Dossiers d'actualité, France

Le gouvernement a présenté le 16 juin 2010 son projet de réforme des retraites. Quelles modifications entraîne-t-il pour les fonctionnaires territoriaux ? Quelles en sont les conséquences sur les niveaux des pensions ? Le rapprochement public-privé est-il justifié, et équitable ? Notre dossier fait le point.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

La réforme des retraites a été définitivement votée le 9 novembre 2010, et s’applique dès le 1er juillet 2011. Mais certaines mesures, comme le report de l’âge légal de départ à 62 ans, ne produiront tous leurs effets qu’en 2018, voire, pour le départ à 67 ans à taux plein sans décote, à partir de 2020.

La fonction publique est largement touchée par cette réforme qui vise notamment à rapprocher sa situation avec celle du privé. Augmentation des cotisations, fin du dispositif pour les parents de trois enfants, modification du déclenchement du minimum garanti, etc. les évolutions sont nombreuses pour les fonctionnaires.

Notre dossier présente les conséquences concrètes de la réforme pour les territoriaux.

Nous avons demandé à plusieurs lecteurs fonctionnaires, emblématiques dans leur situation, des principaux changements provoqués par la réforme, d’effectuer la simulation pour leur propre cas. Vous pourrez ainsi retrouver les conséquences pour votre propre cas.

Pour une meilleure compréhension de ce qui a changé, notre dossier présente également la situation des retraites dans la fonction publique territoriale après la réforme « Fillon » de 2003, mais avant la réforme de 2010, et les discussions qui ont animé la réforme.

 

Cet article est en relation avec les dossiers

Thèmes abordés

11 Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les effets concrets de la réforme des retraites pour les territoriaux – Introduction

Votre e-mail ne sera pas publié

Eve

16/11/2010 12h09

Ok pour le rapprochement du privé vers le public mais dans ces conditions que les salaires soient à la même hauteur ce qui est loin d’être le cas dans la fonction publique.

faut pas rêver

16/11/2010 01h25

le même salaire sans les risques … plaisanterie !!!!

LUCIDE

16/11/2010 04h42

Des salaires inférieurs de moitié au privé, avec des responsabilités
comparables, alors qu’il ne suffit pas d’un entretien d’embauche, pour
s’intégrer, mais la réussite à des concours (être parmi les meilleurs),
qui, de surcroît, dans la fonction publique territoriale, ne donnent pas
droit à un emploi, mais seulement à la possibilité de postuler à un
emploi, avec une année probatoire et des risques de licenciement qui
ne sont pas nuls,

plaisanterie…

lolo

17/11/2010 09h18

Comme le dit Lucide, nous avons des responsabilités comparables au privé alors nous devons aussi avoir des salaires égaux. Il faut savoir aussi que les fonctionnaires lorsqu’ils partent en retraite, celle-ci est calculée en fonction de leur salaire net et non brut. Donc beaucoup se retrouvent avec 700 euros de pension !!!!!

bali31

17/11/2010 03h55

Pour les ingénieurs les écarts de salaire public/ privé sauf en début de de carriére ne sont pas des rapports de 1 à 2 ou de 1 à 3. Par contre au moment de la retraite, le calcul porte sur le brut sans les primes, contrairement au privé, c’est alors que 75 % du dernier salaire brut ne représente souvent que 50% ou au mieux 60% du dernier salaire perçu en activité. C’est mon cas

PERSONENI

18/11/2010 10h00

Dire que le secteur public est largement touché c’est mentir,il y a un allignement très progressif sur les cotisations du privé . c’est une mesure JUSTE, vous ne cessez pas de réclamer des réformes JUSTES
ou est votre cohérence ?

que proposez vous ? réponse soit le statuo soit faire payer »les riches »
dans les 2 cas c’est débile et irresponsable

CATOUNE

19/11/2010 08h44

Bonjour
Je vous signale que depuis 2001 les enfants dans le public compte 6 mois de bonifications et moi qui en est 2 cela me fait un an
Je travaillerais dans le privé j’aurais 4 ans Vous voyez c’est un petit alinéa que l’état a fait passer et on en parle pas
Un décret est passé aussi précisant que si nous refusions 3 postes suite à retructuration nous étions placé en dispo d office sans rémunération A votre avis qu est ce qu on fait sans salaire ? On accepte le poste ou on démissione sans rémunération.
J en ai un peu marre de cette opposition fonctionnaire/ privé
J ai passé un concours, tout le monde peut le faire et j’ai fait 7 ans à Paris C’était mon choix et maintenant on ne peut pas dire que la situation dans le publique ou le privé soit si différente au niveau salariés
Et se sont les hauts fonctionnaires qui coutent à l’état et qui malheureusement sont souvent loin de la réalité
Chaque métier a ses problèmes et il faut regarder autour de soi et interroger les gens De plus dans chaque domaine il y aura toujours des personnes qui profiteront du systeme

Jo

19/11/2010 08h59

Pourquoi toujours vouloir aligner public et privé par le bas ?On tombe dans le panneau du gouvernement qui veut diviser le peuple.
Il y a des différences entre fonctionnaires et privé certes mais pas toujours à l’avantage des fonctionnaires ,entre autres pour les femmes les enfants comptent pour 2 ans dans le privé et pour 1 an dans le public,les fonctionnaires ont souvent fait l’effort de partir de leur province à Paris et quitté famille et amis plusieurs années,ils ont passé un concours (que tout le monde peut passer ).
Alors demandons plutôt l’amélioration des conditions pour tous.
L’espérance de vie qui augmente?Tous les acquis sociaux précédents ont été obtenus malgré l’augmentation de l’espérance de vie.
Pas d’emploi pour les jeunes et les séniors alors pourquoi retarder l’âge de départ en retraite?Les gains fait sur les retraites vont aggraver les déficits des caisses de chômage ou de la sécu.

domido

21/11/2010 11h25

nous ,dans le publis,
aucun moyen de faire valoir notre travail au augmentation de salaire!!!
il faut attendre les augmentations de points, rien de plus, que nous soyons efficasse ou pas, souvent abs ou pas, bon element ou pas…
attendre la notation ,qui malgres tout est subjective!!!

Guenille

22/11/2010 01h03

Moi ce que je vois c’est que le pourcentage du nombre de cadres A et B augmente alors que ,celui des catégories C diminue. Et personnellement je ne constate aucune amélioration du service public bien au contraire….
Un peu moins de penseurs et de décideurs et un peu plus de femmes et d’hommes de terrain cela ne couterait pas plus cher et serait certainement plus efficace…..

dorémi

08/12/2010 12h50

employée territoriale, je pense que le combat à mener est l’intégration des primes dans le calcul de la retraite. ce n’est pas juste d’avoir à subir une baisse aussi importante de ressources après tout on ne nous baisse pas le montant des cotisations on paye plein pot toute notre vie de travail….à réfléchir

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement