Mobilité-transports

L’autopartage est-il voué à faire perdre de l’argent aux collectivités ?

| Mis à jour le 26/12/2018
Par • Club : Club Techni.Cités

Flickr / cc by Raphael Desrosiers

Une analyse du bureau d'études 6t met en doute la possibilité pour Autolib’ d’être un jour rentable. D’autres services d’autopartage en France y sont parvenus, mais avec une offre très différente.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

cet article fait partie du dossier

L'autopartage : une autre solution au... "tout auto"

Cinq ans après son lancement, le service d’autopartage Autolib’ est devenu un des marqueurs de la mobilité parisienne. Mais c’est aussi un « boulet » financier. Selon son dernier bilan financier présenté le 22 novembre et dont s’est fait écho le Canard Enchaîné (édition du 4 janvier), le groupe Bolloré -qui détient la société Autolib’-, prévoit près de 180 M€ de déficit d’ici 2023.

Pourtant, en novembre 2013, Vincent Bolloré lui-même assurait que la rentabilité du service serait atteinte une fois franchit la barre des 50 000 abonnés. En 2015, le groupe évoquait plutôt une rentabilité à 82 000 abonnés. En novembre dernier, ils étaient plus de 131 000, pour environ 4000 voitures. Mais le groupe Bolloré reconnaissait que la rentabilité n’était toujours pas au rendez-vous.

Voiture, autopartage, vélo, VTC… : comment les mobilités évoluent-elles ?

Plafond de verre

Le bureau d’études 6t s’est penché sur les données, ouvertes, d’Autolib’. Son analyse, publiée mi-décembre, conclut que le service ne sera probablement jamais rentable. Parallèlement à la hausse du nombre d’abonnés, le nombre de trajets effectués annuellement a diminué, pointe-t-il. De 8 % entre ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Techni.Cités pendant 30 jours

J’en profite
cet article est en relation avec
Dossier
Commentaires

1  |  réagir

16/01/2017 08h17 - JFVD

L’autopartage vitrine de grands groupe industriels n’est pas le seul modèle existant. D’autres modèle comme le modèle coopératif sont aujourd’hui en mesure de prouver un équilibre économique sans ou avec peu de soutien publIque. Ce modèle permet aujourd’hui à de nombreuses collectivités de réaliser des économies (diminution des voitures ventouses, gain sur l’espace public et même rationalisation de leur flotte de véhicule).
Et si on parlait un peu des solutions qui marchent ? :)

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Votre actu juridique du 13 au 19 septembre 2019

    Notre sélection de textes officiels, jurisprudence et réponses ministérielles intéressant les cadres de la filière technique, publiés par le Club Techni.Cités et sur Lagazette.fr entre le 13 et le 19 septembre 2019. ...

  • L’EPTB Seine Grands Lacs mise sur les solutions fondées sur la nature

    L’EPTB Seine Grands Lacs mène une action de préservation des zones d’expansion de crue à l’échelle de son bassin versant. Ces zones humides jouent un rôle essentiel de stockage des eaux en cas d’inondation. Leurs bénéfices sont multiples, mais elles sont ...

  • Retour de la consigne : le Sénat bride le projet du gouvernement

    Le dispositif de consigne voulu par le gouvernement a été particulièrement encadré par la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable du Sénat. Ses membres ont en effet amendé le projet de loi économie circulaire qui comporte, il ...

  • Homologation des enceintes sportives : le dossier « avant travaux »

    Les enceintes sportives recevant du public doivent faire l’objet d’une homologation. Son obtention est l’aboutissement d’une procédure de dépôt de demande auprès du préfet du département. Celle-ci est longue et complexe car elle comporte deux dossiers (un ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Télétravail : les pièges à éviter

de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP