logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/481463/le-bore-out-un-mal-qui-ne-doit-plus-etre-tabou/

RISQUES PSYCHOSOCIAUX
Le bore-out, un mal qui ne doit plus être tabou dans la FPT
Auteur associé | Métiers | Toute l'actu RH | Publié le 20/01/2017 | Mis à jour le 23/01/2017

Il existe de nombreuses situations où l’adage « le travail c’est la santé » prend tout son sens. Car l’absence de travail, l’ennui, le manque d’intérêt que représentent les missions confiées peuvent engendrer d’importants problèmes de santé. Le ''bore-out'' ou syndrome d’épuisement professionnel par l’ennui doit être pris au sérieux par les encadrants et faire l’objet d’une démarche de prévention.

Par Xavier Laisne, attaché principal

Depuis plusieurs années, des psychologues se penchent sur ce qui est appelé le syndrome d’épuisement professionnel par l’ennui (« bore-out ») : « Être en ‘‘bore-out’’, c’est être à bout, par manque de travail, de motivation ou de défis professionnels », écrit le docteur François Baumann. Les symptômes, divers, peuvent être ceux d’une anxiété, d’une perte d’estime de soi, d’une fatigabilité constante, de l’introversion, d’apathie ou encore d’une irritabilité exagérée.

Situations de travail comme facteurs de risques psychosociaux

Véritable risque psychosocial (RPS), le « bore-out » peut aussi engendrer des « habitudes palliatives » au manque d’occupation telles que du grignotage, des pauses cigarettes répétées, une ...

POUR ALLER PLUS LOIN