logo
DOSSIER : Les départements et l'Etat face au défi du RSA
Dossier publié à l'adresse https://www.lagazettedescommunes.com/481104/depenses-sociales-le-detail-du-reste-a-charge-par-departement/

INFOGRAPHIE
Dépenses sociales : le détail du reste à charge par département
Pierre Cheminade | A la Une finances | Actu expert santé social | Actu experts finances | France | Infographies finances | Publié le 20/01/2017

De nombreux départements abordent 2017 dans le rouge sous le poids des dépenses sociales non compensées par l'Etat. Ce "reste à charge" au titre des allocations individuelles de solidarité est très inégal : de 80 €/hab en Mayenne à 198 €/hab en Seine-Saint-Denis. Dans certains territoires, c'est le poids du RSA qui est prépondérant, quand dans d'autres c'est l'APA. Découvrez le détail par département avec notre carte interactive.

Le nouveau fonds de soutien de 200 millions d’euros que se partagera une quarantaine de départements n’y changera rien ou pas grand chose. Un nombre croissant de départements peine à boucler le budget 2017 et tous pointent du doigt le poids des dépenses sociales correspondant aux trois allocations individuelles de solidarité (AIS) : RSA, APA et PCH. En effet, ces dépenses ne sont compensées que partiellement par l’Etat ce qui occasionne un « reste à charge » récurrent pour les départements qui doivent le payer sur leurs propres deniers.

Une situation difficile, reconnue par tous, qui a entraîné en 2015 et 2016 de long mois de négociations sur une recentralisation du RSA entre le gouvernement et l’Assemblée des départements de France (ADF) avant ...

CHIFFRES CLES

  • 52 % : le poids des dépenses sociales des départements dans leurs charges de fonctionnement (source : PLFR 2016).
  • +3,2 % : la hausse des dépense sociales des départements en 2015. Seuls 5 départements sont parvenus à les réduire (Aveyron, Haute-Loire, Bas-Rhin, Martinique et Corse du Sud) tandis qu'elles ont augmenté de plus de 5 % dans 17 départements (source : PLFR 2016).
  • -33 % : la baisse des dépenses d'investissement des départements entre 2009 et 2016 (source : Banque Postale).


POUR ALLER PLUS LOIN