Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

[Tribune] Vieillissement

Le gouvernement doit se saisir avec courage de la question du vieillissement

Publié le 23/07/2018 • Par Auteur Associé • dans : A la Une santé social

vieillissement
©locrifa - stock.adobe.com
Le 30 mai dernier, la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, a présenté sa feuille de route "Grand âge et autonomie".

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Des mesures immédiates insuffisantes pour les établissements et un secteur, celui de l’aide à domicile, relégué comme trop souvent au second plan, voici ce qui pourrait résumer une vision dont le réalisme fait pour l’instant défaut au regard des difficultés que rencontrent quotidiennement les personnes âgées ainsi que les professionnels intervenant auprès d’eux, en établissement comme aux domiciles.

Si la ministre a déclaré vouloir ouvrir un grand débat public et citoyen pour imaginer le modèle d’accompagnement de demain, le dévoilement des premières mesures n’en annonce pas la couleur.

Alors que le président de la République avait évoqué en avril dernier la possibilité de créer un « 5e risque de protection sociale », tant de fois promis mais jamais concrétisé par les précédents gouvernements, il n’est pas fait mention dans la feuille de route de la ministre.

Les fédérations et associations représentatives de l’aide et des soins à domicile souhaitent aujourd’hui être pleinement associées à la réflexion qui s’engage et reconnues comme acteurs indispensables au maintien à domicile, choix plébiscité par la majorité des Français.

Elles seront aussi particulièrement vigilantes à ce que les sources de financement choisies soient à la hauteur des attentes et reposent bien sur des principes de solidarité nationale.

Après des années de politiques publiques trop peu ambitieuses, le gouvernement actuel qui assure vouloir mener des réformes de fond, doit aujourd’hui se saisir avec courage de la question du vieillissement de la population pour ne pas mettre plus gravement en danger les 2 millions de personnes accompagnées par les services à domicile.

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le gouvernement doit se saisir avec courage de la question du vieillissement

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement