Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité

Le Prix Prévention de la délinquance 2010 décerné à la ville de Pessac

Publié le 28/10/2010 • Par Hervé Jouanneau • dans : Actu prévention sécurité, France

Après Brest en 2008 et Meaux en 2009, le Forum français pour la sécurité urbaine (FFSU) a décerné le 27 octobre au Sénat son 3e Prix prévention de la délinquance à la ville de Pessac pour son dispositif de "chantiers éducatifs, comme outils de médiation dans les quartiers".

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Organisé en partenariat avec le Comité interministériel de prévention de la délinquance et l’Agence nationale pour la cohésion sociale, ce prix annuel récompense le lauréat d’un chèque de 10.000 euros et en fait le candidat français au Prix européen de prévention de la délinquance, qui se tiendra les 1er et 2 décembre prochains à Bruxelles.

Mis en place dans le cadre du conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance de Pessac, « un chantier éducatif désigne une activité de production de biens ou de services réalisée par des jeunes, précise le FFSU. Il s’inscrit dans une démarche globale de prévention et de médiation, s’adressant aux jeunes de 14 à 25 ans. Il se déroule dans différents quartiers de Pessac, et particulièrement dans les trois quartiers d’habitat social (Saige, la Châtaigneraie-Arago ainsi qu’Haut-Livrac). Parmi ces chantiers : entretien des espaces verts, nettoyage des caves privatives, enlèvement des encombrants, etc.

Initiés en 2006, ils ont notamment permis de pacifier les relations entre les jeunes, les adultes et le personnel des bailleurs sociaux mais aussi de renforcer les liens entre les différents partenaires autour d’un projet commun (ville, centres sociaux, bailleurs, police). »

140 candidats, 6 actions retenues

Le jury du Prix a précisé que 140 dossiers avaient concouru cette année, sur le thème : « Des habitats sûrs dans des quartiers sûrs grâce à la médiation locale, aux polices locales et à la sécurisation des habitats ». Parmi les actions remarquées ont été citées un dispositif de médiation sociale et protection de l’environnement local (intervention éducative dans le transport et l’espace public ferroviaire et ses abords) piloté par le Comité mosellan de sauvegarde de l’enfance et de l’adolescence et des adultes, une action de « rappel aux règles de vie et suivi des jeunes » organisée par le syndicat mixte de la maison de justice et du droit du Val de Seine, un « programme de sécurité intégrée sur une cité scolaire » mis en œuvre par la gendarmerie de la Martinique, une opération de sécurisation de l’habitat social parisien conduite par groupement parisien inter-bailleurs de sécurité et une action de médiation au service des habitants lancée par la ville de Longjumeau.

Thèmes abordés

3 Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Télétravail : les pièges à éviter

de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le Prix Prévention de la délinquance 2010 décerné à la ville de Pessac

Votre e-mail ne sera pas publié

murakami

31/10/2010 05h34

Enfin de la prévention et pas de la surveillance comme les crédits de la MILDT utilisés à 60% pour la vidéo surveillance.Il faut, selon une expression à la mode, créer du lien social pour répondre à la délinquance comme aux autres phénomènes sociaux.

corine

03/11/2010 10h27

Bravo à la ville de Pessac quand prévention de la délinquance ne rime pas systématiquement avec répression, que le mot prévention prend tout son sens, l’espoir revient. Si lien social est à la mode donnons ce nom. Il me semble juste que Pessac n’a pas peur de ses jeunes et veut bien leurs accorder un regard bienveillant, un cadre dont nous avons eu tous besoin pour grandir sans que l’autoritarisme remplace l’autorité, sans que les caméras remplacent la présence humaine.

Le citoyen

01/12/2010 03h17

Merci surtout a Olivier Linaires sans qui il n’y aurait jamais eu tout ça. Dommage que se soit le nom de Jean Jacques Benoit qui apparaisse et pas celui des véritables acteurs..

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement