logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/476386/lutilite-sociale-des-mediateurs-nest-plus-a-demontrer/

TRANQUILLITÉ PUBLIQUE
« L’utilité sociale des médiateurs n’est plus à démontrer »
Eric Leroy-Terquem, Hervé Jouanneau | A la Une prévention-sécurité | Actu experts prévention sécurité | Publié le 09/12/2016

A l'occasion des Etats-généraux de la sécurité locale, organisés le 24 novembre 2016 par la Gazette, le directeur de France Médiation, Laurent Giraud, a souligné la contribution de la médiation sociale, en plein essor, à la tranquillité publique et à la cohésion sociale.

La médiation sociale suscite un fort intérêt de la part des élus. Comment expliquez-vous ce succès ?

Les maires et les bailleurs sollicitent de plus en plus les équipes de médiation sociale pour répondre à deux préoccupations majeures. Tout d’abord, la tranquillité publique. Face aux problèmes de rassemblement dans les halls d’immeuble, de troubles de voisinage, de dégradations, d’incivilités réelles ou ressenties, les médiateurs peuvent mettre en place des actions concrètes et apaiser une tension. Aujourd’hui, les trois quarts des 12 000 médiateurs sociaux interviennent dans le champ de la tranquillité.
Deuxième champ d’action : le lien social auprès des publics les plus désocialisés et défavorisés – ces « invisibles », en très grande difficultés, qui n’ont plus forcément ...

POUR ALLER PLUS LOIN