Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

ESS

Loi Pacte : les acteurs de l’économie sociale et solidaire veulent encore des améliorations

Publié le 28/06/2018 • Par Eric Larpin • dans : A la Une santé social, Actu expert santé social

économie sociale et solidaire ESS
©momius - stock.adobe.com
Certaines mesures de la future loi Pacte, comme la création des entreprises à mission ou l’ouverture de l’agrément Esus, auront des impacts sur le secteur de l’économie sociale et solidaire. Les acteurs se sont mobilisés pour faire entendre leur voix et... ont été partiellement entendus. Ils continuent toutefois de s’interroger sur leur rôle dans ce nouvel écosystème et sur l’articulation qu’il y aura entre la loi Pacte et le futur pacte de croissance de l’ESS.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

L’économie sociale et solidaire (ESS) a des espoirs et des inquiétudes vis-à-vis de la future loi Pacte. Comme d’habitude face à la machine réglementaire, il a fallu que les réseaux fassent entendre leurs voix pour que le gouvernement n’oublie pas que l’ESS existe et qu’elle a ses spécificités.

Il faut aussi de la pédagogie pour expliquer que la création d’un nouveau statut (ou label ou norme) d’entreprise à mission est peut-être inutile tant les coopératives d’intérêt collectif, les entreprises sociales, les entreprises d’insertion ou les entreprises adaptées remplissent déjà cet objectif. Mais il est vrai que la priorité qu’elles se donnent est d’abord sociale ou environnementale, avant d’être lucrative, contrairement aux futures entreprises à mission…

Le texte embrasse beaucoup de choses ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Transition énergétique : comment Primagaz accompagne les collectivités locales

de PRIMAGAZ

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Loi Pacte : les acteurs de l’économie sociale et solidaire veulent encore des améliorations

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement