Bâtiment

Lille teste des capteurs pour améliorer le confort et la consommation des logements

Par • Club : Club Techni.Cités
Sources : Technicités 

photo-lmh

Depuis plus de deux ans, dix logements volontaires de la métropole lilloise sont équipés d’un boîtier permettant à leurs locataires de suivre leurs consommations d’énergie, d’eau mais aussi de nombreux autres paramètres de confort comme l’hygrométrie ou la qualité de l’air.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Depuis juin 2014, dans une dizaine de logements volontaires lillois, il est possible d’afficher de nombreux paramètres de confort et de consommation du logement sur un petit boîtier. Dissimulable dans une main, le boîtier communique sans fil, à très basse fréquence et en circuit fermé, avec des capteurs à faible consommation d’énergie répartis dans le logement. Il est aussi capable d’envoyer des alertes en cas d’anomalie.

Sont ainsi détaillés : la température, l’humidité, la qualité de l’air (CO2, CO, PM), la luminosité, le bruit, la consommation d’électricité, de chauffage, d’eau froide, d’eau chaude ainsi que la fermeture des portes et fenêtres et le fonctionnement de la ventilation.

Contrôle d’énergie sur les logements et parties communes

« Aujourd’hui, seize logements sont équipés. Nous testons aussi le dispositif depuis 2016 sur les parties communes de deux bâtiments : un de huit étages et un de cinq ...

[60% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Techni.Cités pendant 30 jours

J’en profite
Références

Fiche technique :

  • Maître d’ouvrage : Lille métropole habitat.
  • Maître d’œuvre : laboratoire de génie civil et géo-environnement (LGCgE) de l’université de Lille 1.
  • Budget des 3 premières années de partenariat (2013-2016) : 95 000 euros.
  • Technologie employée pour les capteurs : une carte open source a été associée à la technologie Enocean. La carte permet d’utiliser les capteurs du commerce. Elle est équipée d’une puce radiofréquence de 868 MHz.
  • Contact : Afif Benyahya, conseiller technique modernisation et management des risques, afif.benyahya@lmh.fr
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Pollution industrielle : ces élus qui veulent monter en compétences

    Les collectivités sont de plus en plus souvent sollicitées par leurs habitants, inquiets des répercussions sur leur santé des rejets de l’usine voisine. Mais l’information est le plus souvent soit inexistante, soit incompréhensible. Partant de ce constat ...

  • Pourquoi le covoiturage mérite encore un coup de pouce

    Le covoiturage domicile-travail explose, mais, pour changer la donne, le duo employeurs-collectivités doit en faire encore plus. ...

  • Index des Fiches pratiques techniques

    Les Fiches pratiques techniques sont destinées aux techniciens et ingénieurs des collectivités. Chaque mois, quatre Fiches font le point sur un sujet important pour les services techniques.Les Fiches pratiques de mai 2022 Mettre en œuvre le zéro ...

  • Qualité de vie au travail : l’exemple doit venir d’en haut !

    En matière de qualité de vie au travail, comme dans tant d'autres domaines, les chefs doivent montrer la voie. On ne lutte pas contre le présentéisme en effectuant soi-même des horaires à rallonge, nous rappellent deux ingénieurs en chef. Il y va de la santé ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP