Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Établissements

Lutte contre la maltraitance : les professionnels lèvent le tabou

Publié le 19/06/2018 • Par Solange de Fréminville • dans : A la Une santé social, Actu expert santé social

Maltraitance senior
©highwaystarz - stock.adobe.com
Signaler les actes de maltraitance est une obligation depuis un arrêté du 28 décembre 2016. Mais cela ne suffit pas. Pour éviter ces situations, des associations développent l’expression des personnes vulnérables et s’efforcent de prévenir les dysfonctionnements.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

«Il faut lever le tabou », reconnaît Alice Casagrande, directrice de la formation et de la vie associative de la ­Fédération des établissements hospitaliers et d’aide à la personne privés non lucratifs (Fehap) et engagée dans un Collectif de lutte contre la maltraitance (1).

Agression, viol, négligence grave, isolement, privation de droit, sont rares, mais il y a ces actes ordinaires, plus fréquents, dénoncés au Défenseur des droits, « défaut de soins, pas de change des protections, pas d’aide au lever et à la marche, visites limitées ou interdites », etc. Et « ces patients photographiés et moqués sur les réseaux sociaux », pointe Joïce Caron, délégué régional de l’ANFH Corse (association nationale pour la formation permanente du personnel hospitalier).

Cellule de signalement

« C’est ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Transition énergétique : comment Primagaz accompagne les collectivités locales

de PRIMAGAZ

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Lutte contre la maltraitance : les professionnels lèvent le tabou

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement