Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Travail social

« Plus que jamais, il ne faut pas abandonner la présence sociale et républicaine dans les quartiers ! »

Publié le 22/11/2016 • Par Hervé Jouanneau • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu expert santé social, Actu experts prévention sécurité, France

Six mois après les Assises nationales de la prévention spécialisée, la présidente du CNLAPS, Anne-Marie Fauvet, qui fédère les associations du secteur, renouvelle ses inquiétudes concernant les coupes budgétaires dont les éducateurs de rue font les frais. Elle souligne également le rôle "indispensable et irremplaçable" des professionnels pour maintenir le dialogue avec les jeunes en voie de radicalisation.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

En avril dernier, les Assises nationales de la prévention spécialisée avaient été marquées par la colère des éducateurs de rue contre les baisses à répétitions de leurs budgets. En ligne de mire : les décisions parfois brutales de certains conseils départementaux en proie à une forte pression financière. Au risque, disaient-ils alors dans la Gazette, de menacer la survie de la « prèv ». Qu’en est-il aujourd’hui ? Alors que les représentants du gouvernement son attendus la semaine prochaine pour rassurer les professionnels (lire l’encadré ci-dessous), la présidente du Comité national de liaison des acteurs de la prévention spécialisée (CNLAPS), Anne-Marie Fauvet, dresse un bilan contrasté.

Six mois après vos Assises nationales, qu’est-ce qui a changé ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Prévention-Sécurité, Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Plus que jamais, il ne faut pas abandonner la présence sociale et républicaine dans les quartiers ! »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement