logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/471982/colere-des-policiers-municipaux-mobilisation-en-demi-teinte/

MANIFESTATION
Colère des policiers municipaux : une mobilisation en demi-teinte
Françoise Sigot, Hervé Jouanneau, Isabelle Verbaere | A la Une prévention-sécurité | Actu experts prévention sécurité | Publié le 16/11/2016 | Mis à jour le 17/11/2016

Bilan contrasté pour la mobilisation des policiers municipaux organisée le 16 novembre par Force Ouvrière dans 25 villes. Le syndicat se dit satisfait de l'ouverture affichée par l'Association des maires de France (AMF) à certaines de leurs revendications. Les correspondants de la Gazette ont suivi le mouvement à Paris, Lyon et Marseille.

Ils étaient 60 à Rennes, 50 à Caen, 40 à Lille, 30 à Besançon, 25 à Montpellier, 25 également à La Rochelle ou encore 20 à Saint-Etienne… Mais ils étaient plus de 500 à Marseille ! Une mobilisation contrastée à l’image de leur implantation sur le territoire.

Répondant à l’appel lancé par Force ouvrière police municipale (FOPM), tous s’étaient rassemblés ce mercredi 16 novembre devant les préfectures d’environ 25 villes pour exprimer leur ras-le-bol.

« Toujours plus de prérogatives mais jamais de moyens légaux et de reconnaissance statutaire » pouvait-on lire sur la page Facebook du syndicat, le seul et unique initiateur de ce mouvement, alors qu’une commission consultative des polices municipales, réunissant le ministre de ...