logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/471865/plan-daction-pour-la-petite-enfance-pour-le-concret-il-faudra-encore-attendre/

ACCUEIL DU JEUNE ENFANT
Plan d’action pour la petite enfance: pour le concret, il faudra encore attendre
Michèle Foin | Actu expert santé social | France | Publié le 15/11/2016 | Mis à jour le 16/11/2016

Le 15 novembre 2016, Laurence Rossignol dévoilait son « plan d’action pour la petite enfance » à la suite du rapport Giampino remis en mai 2016. Des actions qui manquent cruellement de concret, et d’autant plus décevantes que la majorité ne seront dévoilées en détail qu’en 2017.

L’impatience des professionnels de la petite enfance était grande de voir enfin des actions découler des préconisations du rapport de Sylviane Giampino. Cette spécialiste reconnue était chargée par Laurence Rossignol, ministre des Familles, de l’enfance et des droits des femmes, de « dégager un consensus autour des grands principes qui devraient s’appliquer à l’accueil des enfants de moins de 3 ans pour contribuer au développement de toutes leurs potentialités ».

A lire aussi

Petite enfance : « Le rapport Giampino va faire bouger les lignes » 

Laurence Rossignol a profité d’un colloque organisé le 15 novembre 2016 sur les modes d’accueil des jeunes enfants, pour dévoiler son « plan d’actions pour la petite enfance », six mois après la remise du rapport Giampino. « J’ai entendu l’impatience des professionnels, mais la concertation sérieuse, ça prend du temps ! », a insisté la ministre. Des professionnels qui risquent d’être déçus tant les contours du plan restent vagues. Une chose est sûre, c’est qu’il faudra attendre 2017 pour en savoir plus !

Au chapitre des actions qui auront lieu plus tard

Un texte-cadre national définira les ...

REFERENCES


POUR ALLER PLUS LOIN