Infrastructures de transport

Présidentielles : les 12 propositions prêtes à l’emploi de la FNTP

| Mis à jour le 15/11/2016
Par • Club : Club Techni.Cités

girodjl Fotolia

Cela fait plusieurs mois que la Fédération nationale des travaux publics (FNTP) s’est mise en ordre de bataille. Elle souhaite en effet saisir l’occasion des élections présidentielles pour sensibiliser les candidats et leur demander de s’engager à renforcer les investissements pour les infrastructures routières. Mais surtout, la FNTP demande une véritable vision et une amélioration de la gouvernance. Avec à la clé quelques propositions détonantes.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Des portiques inutilisés de l’écotaxe à l’échec annoncé du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, en passant par l’achat de TGV pour équiper des lignes Intercités, les ratés s’accumulent pour ce gouvernement, et laissent perplexe Bruno Cavagné, président de la Fédération nationale des travaux publics (FNTP). « Il n’y a pas de politique cohérente en matière d’infrastructures et de travaux publics « , se désole-t-il.

Ce manque de vision politique et de planification, couplé à la baisse des dotations aux collectivités, ont entraîné, selon la FNTP, une baisse du chiffre d’affaires de la profession de près de 20% (passé de 47 à 38 milliards d’euros), et la perte de 35 000 emplois.

Certes, la conjoncture est en train de s’améliorer : cette année, l’activité est en hausse de 3%, grâce au Grand Paris (pour un tiers), au plan fibre et aux travaux sur les autoroutes. Mais la fragilité prédomine dans les entreprises, qui manquent de visibilité et préfèrent donc recourir à l’intérim au lieu d’embaucher, et pratiquent des prix jugés par la FNTP « très insuffisants pour rétablir leurs marges », cette pratique leur permettant néanmoins de remplir leurs carnets de commandes.

Pour ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Techni.Cités pendant 30 jours

J’en profite
cet article est en relation avec
Commentaires

1  |  réagir

15/11/2016 11h34 - ratonus

Plutôt que de créer de nouvelles infrastructures, comme le préconise la FNTP, il conviendrait d’entretenir et de moderniser éventuellement celles qui existent. Les moyens actuels des collectivités de suffisent pas à l’entretien des routes et des réseaux (eau potable, assainissement …). La politique « ou la non politique » d’aménagement du territoire est également en cause dans la mesure ou elle privilégie la concentration autour des métropoles et grandes villes, ce qui nécessite toujours plus de nouvelles routes et moyens de communication.

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • « Natura 2000 permet aussi d’agir en mer »

    Si le réseau européen Natura 2000 est bien connu pour les sites terrestres, il l’est beaucoup moins pour ceux situés en mer. Un guide sur le rôle des élus dans la mise en œuvre de Natura 2000 en mer vient d’être publié. Interview de l’un de ses auteurs ...

  • Connaître sa ressource en eau : le nerf de la guerre, face à la sécheresse

    Comment faire face aux sécheresses qui sont amenées à se répéter de plus en plus fréquemment en France ? C'était l'un des enjeux abordés lors d'un colloque organisé par la FNCCR, le 1er juin à Paris, et qui a mis l'accent sur la nécessite de mieux connaître ...

  • 9 conseils pour installer des ombrières photovoltaïques

    Poussées par la législation, les ombrières photovoltaïques vont petit à petit investir les parkings existants ou à venir. Il faudra établir un diagnostic, veiller à une rentabilité optimale, choisir entre autoconsommation ou revente, entretenir… ...

  • Dématérialisation : l’Adullact et la Dinum, un couple très « libre »

    L’État développe des logiciels libres qui peuvent être utilisés par les collectivités. Mais comment mutualiser un logiciel pour qu’il serve autant au ministère des Armées qu’à la commune de 300 habitants ? Deux structures font cause commune sur le sujet. ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Des panneaux plus lumineux pour des routes plus sûres

de 3M FRANCE

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP