Mobilité et voirie

Stationnement payant de surface : une réforme à « deux vitesses »

| Mis à jour le 14/02/2017
Par • Club : Club Techni.Cités

Flickr/ CC by Frédéric Bisson

Les petites villes auront-elles les moyens nécessaires pour financer la décentralisation du stationnement ? Le projet de loi de finances 2017 maintiendra-t-il la part des recettes perçues actuellement par les communes franciliennes ? Le Groupement des autorités de transport, grand promoteur de cette réforme, se veut rassurant...

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

cet article fait partie du dossier

Stationnement de surface : vers une gestion optimisée

La réforme a été voulue par les élus locaux, rappelle le Groupement des autorités responsables de transport (GART). La décentralisation et la dépénalisation du stationnement entreront en scène le 1er janvier 2018. C’est donc maintenant qu’il faut se préparer.

Qu’est-ce que ça va changer ?

Exit l’amende pénale de 17 euros, bien peu dissuasive, perçue aussi bien à Paris que dans une commune de 10 000 habitants, et dont une bonne partie allait dans les caisses de l’Etat. Avec la décentralisation, les communes pourront elles-mêmes fixer les tarifs des « redevances de post-stationnement » – qui succèderont aux amendes pénales – et toucheront la totalité des recettes perçues.

Cet argent servira à financer la mobilité durable, comme une nouvelle ligne de bus, des places de stationnement vélo, etc. Ce sera donc une ressource supplémentaire pour les autorités organisatrices de la mobilité durable.

Stationnement payant : quels enjeux ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Techni.Cités pendant 30 jours

J’en profite
cet article est en relation avec
Dossier
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • 48 heures avec une responsable en eaux pluviales

    Engagé dans une démarche volontariste de déconnexion des eaux pluviales, le syndicat mixte de Roannaise de l’eau est aujourd’hui cité en exemple. Engagée en 2017, Céline Lareure incarne cette politique ambitieuse. Découverte. ...

  • Observatoire de l’eau : faible évolution de la gouvernance et de la gestion patrimoniale

    L’Agence française pour la biodiversité (AFB), a publié le 8e rapport national de l’observatoire des services publics d’eau et d’assainissement avec des données de 2016. Faible taux de transfert aux intercommunalité, prix équivalent pour l'eau et ...

  • Les gestionnaires de digues sous pression

    Les premières échéances réglementaires concernant les digues de protection contre les inondations tombent à la fin de l'année. Les autorités exerçant la compétence « Gemapi » ne seront pas à l'heure du rendez-vous. ...

  • Des bâtiments à empreinte positive

    Véritable philosophie de l’économie circulaire, la démarche "cradle to cradle" s’immisce dans la construction des bâtiments. Encore largement débutante, elle a pourtant déjà séduit quelques collectivités pionnières, dont les projets sont en cours de ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Gagner en efficacité : les points clés pour passer à l’e-administration

de Les webinars de DOCAPOSTE

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP