Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Fonction publique

Le rapport « Attali 2 » suggère un gel du point d’indice

Publié le 15/10/2010 • Par La Rédaction avec l'AFP • dans : France

Après le rapport de la Cour des comptes la semaine passée, c’est au tour de la commission « Attali », qui doit rendre un nouveau rapport sur les leviers de croissance le 15 octobre au soir, de suggérer un gel du point d’indice des fonctionnaires d’ici à 2013, indiquent Les Echos.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Dans son édition du 15 octobre, le journal économique précise aussi que le rapport « Attali 2 » réclamerait une extension aux collectivités locales de la règle du non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite.

Deux mesures qui pourraient rapporter respectivement quatre et dix milliards d’euros selon un tableau publié dans Les Echos.

Pour les syndicats, « non seulement la coupe est pleine, mais elle déborde », a déclaré Elisabeth David (Unsa). « Il faut savoir si on veut une fonction publique de qualité avec des personnels reconnus, ou si on veut la brader », ajoute-t-elle.

« Au nom de la crise, on nous met beaucoup de choses sur le dos », souligne aussi Anne Baltazar (FO), qui rappelle que « déjà avec la réforme des retraites, les fonctionnaires sont attaqués sur leur pouvoir d’achat », avec l’augmentation de leur taux de cotisation de 7,85% à 10,55% comme dans le privé, sur dix ans.

Pouvoir d’achat

« On n’a pas besoin de Jacques Attali pour durcir les politiques de rigueur déjà menées en France, et qui vise notamment les fonctionnaires », a ajouté Jean-Michel Nathanson (Solidaires), jugeant que ces derniers « ont déjà assez payé depuis 2000 avec des pertes importantes de pouvoir d’achat », qu’il chiffre à plus de 9%.

« Cela devient facile, quand il faut faire des économies, on vise les salaires des fonctionnaires », remarque Mylène Jacquot (CFDT), soulignant une situation déjà difficile sur le terrain avec le non remplacement d’un fonctionnaire partant à la retraite sur deux, qui a fait fondre les effectifs de 100.000 personnes en trois ans.

« Les conséquences sur les conditions de travail sont importantes et arrivent en tête des préoccupations des gens, avec les rémunérations derrière », explique-t-elle.

Cet article est en relation avec le dossier

11 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le rapport « Attali 2 » suggère un gel du point d’indice

Votre e-mail ne sera pas publié

X.NELSON

16/10/2010 05h36

Les gourous du système qui implose continuent sans vergogne à prescrire leurs potions mortelles devant une forêt de micros complaisants ! Pathétique .

ouy

16/10/2010 07h19

oui effectivement c’est très commode pour un gouvernement de geler le point d’indice de la fonction publique.Pourquoi ne gelent-ils pas leurs salaires ces messieurs et meme les amputer fortement tout comme les retraites,il y a la une source d’économies très importantes.La gauche attend quoi pour leur donner l’idée…..

Franck Boué

16/10/2010 10h02

Comment allons nous vivre ? M Attali brade les fonctionnaires, pense t-il aux agents C de la collectivité territoriale les moins biens payés, une grosse partie sont en mi temps, leur salair est à peine plus haut que le smic. Quelle avenir la France réserve à ces fonctionnaire, la dernière hausse du smic n’a même pas été compensée pour nous. M Attali et tous ses hautes personnalités n’ont pas de problème pour un gel de leur salaire, ou une refonte de leur retraite qui est resté lettre morte. Quelle honte pour nos dirigeants, la façont dont ils considèrent les hommes et les femmes qu’ils ont à leur service

joel

16/10/2010 12h23

Je voudrais juste dire ceci: avant de faire quelque chose contre les petits salaires on commence par se regarder soi-même, alors MM le président, ministres, sénateurs, conseiller régionaux, conseiller généraux, élus de grandes villes; montraient nous l’exemple………………….après on pourra parler.

DI@M@NT

16/10/2010 03h57

Merci mr Attali agent de la categorie c depuis bientot 30 ans je me console avec 0.5 pour cent par an c’est a dire 5 euros net car je suis passe dans la categorie agent de maitrise et je suis 6 ans sans bouger je prend mes derniers points 6 mois avans ma retraite mon salaire est de 1500 euros net et je vais partir en retraite avec environ 1035 euros je veux bien echanger mon salaire contre le votre .

biloute59

18/10/2010 08h56

Les fonctionnaires sont de nouveau dans la ligne de mire des potentats politiques. Beaucoup d’entre eux ont oublié d’où ils viennent… Nous pouvons faire un effort si cet effort est partagé par tous. S’il y a gel des salaires des fonctionnaires, il faut qu’il y ait gel des stock-options, des intéressements, des primes de fin d’année, du 13ème mois… mais que nos dirigeants mettent également la main à la poche. J’ai toujours été étonné que nombreux sont ceux qui lorgnent avec jalousie les présumés avantages des fonctionnaires mais qu’au final peu d’entre eux décident d’intégrer la fonction publique. On ne rentre plus dans la fonction publique par vocation (à de rares exceptions) mais parce que l’on a besoin de travailler.

JFB

18/10/2010 09h35

Sans porter aucun jugement sur les préconisations : n’est-ce pas le Maire (ou le Président de l’EPCI / du CG…) qui est l’employeur dans sa collectivité ? Il nomme, promeut, paye…. De quel droit l’Etat lui imposerait il une régulation de ses effectifs ?

Chris077

18/10/2010 10h38

Et dire que ce mr Migaud est censé etre un Socialiste… Lui et mr Attali feraient mieux de rejoindre l’UMP.

Autant le gel du point d’indice sur un exercice je veux bien faire le sacrifice (quoi qu’il va être temps de revoir les grille indiciaire a ce rythme car un Rédacteur échelon 1 commence a un traitement brut au régime indemnitaire a seulement 30 euros de plus que le smic… cherchez l’erreur), l’augmentation du taux de cotisation retraite pour s’aligner sur le privé a la rigueur, la où le malaise s’installe vraiment c’est sur les suppressions de poste par le non remplacement des départs a la retraites !!! dans le même temps on vient nous bassiner avec des notation qui passe a des entretiens d’évaluation pour définir des objectifs a atteindre et ainsi avoir un régime indemnitaire basé sur le rendement.. comment Mr Attali et Mr Migaud peuvent ils vouloir un service public de qualité et de rendement en supprimant des postes et en payant les fonctionnaires avec des lances pierres ?!!

Cécile

18/10/2010 04h55

Le gel du point d’indice ne sera-t-il pas un possible facteur d’augmentation de la corruption parmi les fonctionnaires ?

Après la suppression de 100 000 emplois de la FP en 3 ans, faisant de l’Etat le premier destructeur d’emploi en France, rappelons-le, le gel du point d’indice est d’une telle mesquinerie (surtout quand on sait que 115 conseillers ministériels, tous ministères confondus, coûtent à l’Etat 4,5 millions d’euros l’année), que l’on en rirait si cela ne renvoyait pas à une réalité difficile, si ce n’est tragique.

Avant de retirer la paille de notre oeil, M. Attali devrait s’occuper de la poutre qui est dans le sien !

Françoise

18/10/2010 05h25

Que M. ATTALI montre l’exemple en rédigeant tous ces rapports et études gratuitement. Il ne faudrait pas que tous nos élus, et tous les cabinets de conseils qui gravitent autour, oublient qu’ils sont payés par les impôts des fonctionnaires qui ne peuvent dissimuler aucun de leur revenu.
A combien reviennent l’établissement de tous ces rapports qui ne servent à rien, si ce n’est à « engraisser » certains.
Montrez l’exemple, travaillez gratuitement pour le gouvernement et surtout pour la France, avant de travailler très onéreusement pour vous.

Twister

19/10/2010 08h38

C’est sûr que ça va bien relancer la croissance cette mesure.
Faudra pas venir pleurer après qu’on ait une FP au rabais du type de la Grèce, par exemple…
Après on pourra privatiser, ça marche tellement mieux le privé (enfin pour les copains bien sûr).

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement