logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/469003/il-faut-une-strategie-globale-pour-la-ville-olivier-razemon/

[INTERVIEW] URBANISME
« Il faut une stratégie globale pour la ville » – Olivier Razemon
Delphine Gerbeau | actus experts technique | France | Publié le 04/11/2016 | Mis à jour le 07/11/2016

Olivier Razemon, est un journaliste spécialiste des transports. Il analyse l'actualité via son blog, « L’interconnexion n’est plus assurée ». La mobilité à vélo y est présentée comme un remède à la crise économique et un atout pour la coexistence apaisée des différents modes de déplacement, en particulier en ville.

« Comment la France a tué ses villes » (éd. Rue de l’échiquier), c’est le titre choc du dernier livre du journaliste Olivier Razemon, qui revient sur le phénomène croissant de dévitalisation des centres qui touche de plus en plus de villes petites et moyennes.

L’auteur analyse les causes fantasmées ou réelles de cette désaffection : de la métropolisation, en passant par le développement d’internet, les loyers des logements et des locaux commerciaux trop chers, le développement des galeries marchandes en périphérie, ou la piétonnisation qui aurait fait fuir les clients.

Il présente aussi quelques exemples de petites collectivités qui ont su s’adapter pour leur plus grand bénéfice.

Le retour de la voiture en centre-ville : un succès ?

Le titre de votre ouvrage sous-entend que la structure même de « ville » est en danger. Qu’en est-il ?

Aujourd’hui, toutes les villes présentent des symptômes communs comme la vacance commerciale et résidentielle en hausse, une paupérisation des hypercentres…

Trois catégories de collectivités font exception : une dizaine de grandes métropoles, les destinations touristiques renommées comme Annecy ou Menton, et de grosses bourgades très isolées, par exemple en ...

POUR ALLER PLUS LOIN