Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

culture

La ville adoube le nouveau plat emblématique de Montpellier, « La Clapassade »

Publié le 15/10/2010 • Par Sylvie Brouillet • dans : Régions

La capitale de l’Hérault a organisé un concours culinaire auprès des habitants pour « inventer » le plat de Montpellier. Choisie le 6 octobre, la Clapassade de mouton sauce grisette (miel et réglisse) doit devenir la signature culinaire de la cité. La ville la fait déguster ce 15 octobre à la Foire internationale de Montpellier.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Marseille est connue pour sa bouillabaisse, Castelnaudary célèbre pour son cassoulet… Jalouse, Montpellier voulait elle aussi son plat emblématique. Deux conseillers municipaux ont eu l’idée en 2009 d’organiser un concours auprès des habitants. La ville a sollicité l’appui de la presse locale pour lancer l’opération « Clapassade, inventez le plat de Montpellier » et a déposé le nom La Clapassade à l’Inpi.

Clapas, tas de cailloux en occitan et surnom de la ville, est un mot familier des Montpelliérains. Les habitants étaient invités à déposer une recette originale : elle devait « avoir une valeur emblématique pour la ville de Montpellier », utiliser des ingrédients de la région, être facile à composer avec un réel rapport qualité-prix. 240 candidats ont concouru.

Le 6 octobre, un jury de 60 personnes, comprenant la maire, nombre d’élus municipaux, des professionnels de la restauration et de la gastronomie, des journalistes et des Montpelliérains (tirés au sort) réunis par la ville, a choisi le vainqueur parmi dix finalistes. La finale s’est déroulée au restaurant étoilé des frères Pourcel, le Jardin des Sens, et les candidats ont reçu l’aide de dix chefs montpelliérains membres de l’association des disciples d’Escoffier pour réaliser les recettes.

A la carte

Détail amusant : le vainqueur est un étudiant… canadien, qui a utilisé le miel et la réglisse du bonbon historique de Montpellier, la « grisette », pour les associer au mouton (ou à l’agneau).

La ville de Montpellier va maintenant faire la promotion de La Clapassade, notamment négocier un partenariat avec les restaurateurs pour qu’ils inscrivent le plat sur leurs cartes. Il est déjà apparu dans la rubrique « recettes du Languedoc-Roussillon » sur le site du comité régional du tourisme.

Le mouton ou agneau sauce grisette sera aussi servi lors des événements festifs de la ville. La Clapassade peut se déguster gratuitement le 15 octobre sur le stand de la ville à la Foire internationale de Montpellier.

Thèmes abordés

Régions

3 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Comment mettre la relation citoyen au cœur de la stratégie numérique du territoire ?

de Orange Business Services

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La ville adoube le nouveau plat emblématique de Montpellier, « La Clapassade »

Votre e-mail ne sera pas publié

guy

16/10/2010 10h53

INFECT….. y a pas plus a dire sur cet truc.. goûté hier a la foire…
le mélange réglisse/sucre/mouton a vomir… ça ne sera jamais le plat de montpellier… dans 6 mois plus personne n’en parle…

gilvin34

17/10/2010 06h37

J’ai eu la chance (ou la malchance !) de goûter ce plat à la foire.C’est proprement immangeable car ce miel,réglisse citron mélangés avec du mouton ne ressemble à rien et j’espère que ce « plat » va finir dans les oubliettes et surtout ne pas représenter notre gastronomie ce serait du suicide.Messieurs les décideurs arrêtez de faire n’importe quoi ….

Twister

19/10/2010 08h41

Montpellier est une ville qui a tellement peu d’identité, qu’elle est obligé d’inventer des spécialités culinaires…
Pathétique.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement