Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Justice

Une quarantaine de communes suspendues au sort des Villa Family

Publié le 08/10/2010 • Par Sophie Le Gall • dans : Actu expert santé social, France

Plusieurs maires qui accueillent sur leur commune une Villa Family, formule privée d’accueil familial, doivent aujourd’hui faire face à la liquidation judiciaire de la société à l’origine du concept.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

À Naillat, dans la Creuse, comme dans une quarantaine de communes en France, l’heure est à l’expectative : « Que va devenir notre Villa Family avec la mise en liquidation judiciaire de Capmarine (NDLR : en date du 28 juillet 2010), la société gestionnaire ? La commune va-t-elle devoir mettre la main à la poche ? », se demande Jeannine Gillet, maire de Naillat.
Si elle ne cache pas son inquiétude, l’élue reconnaît être, dans l’affaire, largement moins mal lotie que son voisin Jean-Claude Aurousseau, maire de Genouillac, qui doit, lui, trouver le moyen de faire face à une dette de 105.000 euros. « En 2004, au moment de la construction des maisons, l’ancienne équipe municipale a accepté de se porter caution solidaire de l’emprunt contracté par Capmarine. Or, les remboursements ne sont plus ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

3 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Initier et piloter une démarche de transformation par le cloud : l’exemple de Radio France

de Capgemini

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Une quarantaine de communes suspendues au sort des Villa Family

Votre e-mail ne sera pas publié

claudius59610

09/10/2010 07h31

Bonjour
Je suis un des investisseurs qui ce sont laissés séduire également par le coté social et pas uniquement les avantages financiers Je suis également actif au seins de l’ association et notre souhait c’ est de pouvoir faire fonctionner les villas donc de trouver une gestionnaire sérieux . Je crois que la problématique des mairies est aussi la notre
Cordialement

nini

16/10/2010 02h02

de toute façon ses résidences de 6 lits ne répondent pas à la première demande de l’agrément d’accueil familial ,puisqu’il y a 2 logements distinct,donc il faut que les commune demande l’agrément qualité pour employé des auxiliaires de vie,c’est pourquoi les domiciales sont nées,alors vous investisseurs,maire qui avez fait confiance à ce promotteur ,il est grand temps de réagir vide ,le mal est fait sur notre france ,si vous voulez toujours faire du sociale ,vous n’avez pas le droit de demandé un loyé à une auxiliaire de vie ,qui dit auxiliaire de vie dit saliare de jour et astreinte de nuit ,le salaire n’ait plus le meme et l’APA est réévalué en colocation,si ces maisons sont agréés qualité

sst christau

23/04/2011 07h06

Mr Loubens est poursuivi par le parquet de PAU POUR ESCROQUERIE

Commenter
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement