Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Logement social

Les communes déficitaires en logement social plaident pour une réforme de la loi SRU

Publié le 10/10/2016 • Par Caroline Garcia • dans : Actu expert santé social, France

5857235122_659041ded0_z
Flickr cc by TaxRebate.org.uk
Réunis samedi 8 octobre à Mimet, une des trois communes des Bouches-du-Rhône ayant perdu son droit de préemption au profit du préfet, les représentants des communes carencées en logements sociaux plaident pour une réforme des règles en vigueur.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le sort des communes déficitaires en logement social, enjeu de la campagne présidentielle ? C’est ce que tente d’imposer le Collectif national des communes carencées et déficitaires en logements sociaux, réuni samedi 8 octobre à Mimet, alors que le Sénat tente actuellement de réécrire l’article 55 de la loi SRU dans le cadre des discussions du projet de loi Egalité et citoyenneté.

Le maire (SE) de la commune des Bouches-du-Rhône, Georges Cristiani, qui a perdu son droit de préemption au profit du préfet en février dernier, a pris la tête de ce mouvement qui revendique 119 communes adhérentes, situées dans 35 départements. Il parle de « prédation fiscale » de l’Etat, dénonçant une loi « punitive », qui « impose des quotas de logement sociaux à l’aveugle ». « Mimet n’est pas Neuilly !, assène Georges Cristiani. Nous avons payé plus d’1 million d’euros d’amende depuis 2005 au titre d’une loi conçue pour les zones urbaines. »

Le député-maire d’Yerres (Essonne), Nicolas Dupont-Aignan, en campagne pour l’élection présidentielle de 2017, abonde dans son sens : « l’objectif du gouvernement est de tuer l’autogestion communale. » Le président du parti Debout la France propose de mieux prendre en compte les contraintes géographiques des communes et de ne plus raisonner en stock de logements sociaux, mais de comptabiliser les flux annuels afin de permettre un rattrapage ...

[60% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les communes déficitaires en logement social plaident pour une réforme de la loi SRU

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement