Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Politique de cohésion

Manuel Barroso presse les régions de s’investir davantage

Publié le 08/10/2010 • Par Euractiv.fr • dans : Europe • Source : EuroActiv.fr

A l’occasion de l’ouverture des Open Days, le 4 octobre 2010, le président de la Commission européenne a affirmé aux dirigeants de régions et de collectivités locales qu’ils devaient se faire entendre dans le débat sur l’avenir de la politique de cohésion.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

José Manuel Barroso devait intervenir en personne au cours de la cérémonie d’ouverture des Open days, le 4 octobre octobre 2010. Il a finalement annulé, afin d’honorer une réunion avec le nouveau premier ministre australien, Julia Gillard. S’exprimant au moyen d’un message pré-enregistré, le président de la Commission européenne a affirmé aux régions qu’elles devaient être des acteurs-clés, non seulement pour faire en sorte que la politique de cohésion soit un succès après 2013, mais aussi pour assurer que la future politique puisse permettre le succès de la stratégie UE 2020, promue par la Commission européenne.
Par ailleurs, les régions doivent faire entendre leurs voix, a-t-il ajouté, affirmant à son auditoire : « Vous devez faire croître votre rôle dans ce dialogue».

Implication vitale

Ce point a été repris par l’ancien président du comité des régions, le Français Michel Delebarre. Il a prévenu les membres de l’assemblée qu’ils devaient travailler plus dur pour impliquer les échelons locaux et régionaux dans la stratégie UE 2020, non seulement à Bruxelles mais aussi dans les Etats membres. Pour M. Delebarre, cet engagement des échelons locaux est vitale. Car si le commissaire Hahn a compris l’importance des villes et des régions, beaucoup de ses collègues doivent être convaincus.
D’autres participants ont cependant adopté une ligne plus ferme vis-à-vis de la Commission et des chefs d’Etat et de gouvernement. Le président du groupe PPE au Comité des régions, Michael Schneider, a affirmé que la stratégie de Lisbonne n’avait pas atteint ses objectifs parce que les régions et les villes n’avaient pas été suffisamment impliquées. Il a averti que l’Union européenne ne devait pas reproduire cette erreur à l’occasion de la mise en œuvre de la stratégie UE 2020.

Efficacité des dépenses

José Manuel Barroso a également affirmé que la politique régionale de l’après-2013 ne serait pas radicalement différente de celle qui existe aujourd’hui. Il a assuré à ses auditeurs que «les principes de base» de devraient rester en place. Néanmoins, José Manuel Barroso a fait allusion à certains changements qui devraient apparaître dans le cinquième rapport de cohésion, attendu à la mi-novembre. Il contiendra les grandes lignes de la future politique européenne de cohésion. L’accent sera mis sur l’efficacité des dépenses, ainsi que l’amélioration de la «plus-value» de la manne européenne. La Commission s’attachera également à poursuivre la simplification pour accéder et distribuer les fonds, a souligné le président de la Commission. Certains affirment avec insistance que la politique de cohésion est «seulement reliée de manière très souple aux priorités européennes», a noté le président de la Commission. «Nous devons prendre cette critique très au sérieux» lorsque des débats sur la fututre politique de l’UE en la matière, a jugé le président de la Commission. 

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Comment mettre la relation citoyen au cœur de la stratégie numérique du territoire ?

de Orange Business Services

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Manuel Barroso presse les régions de s’investir davantage

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement