logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/464012/la-ruralite-veut-sa-place-au-debat-des-presidentielles/

RURALITÉ
La ruralité veut sa place au débat de la présidentielle
Pablo Aiquel | France | Publié le 04/10/2016

L’Association nationale nouvelles ruralités a profité de ses rencontres d’automne pour annoncer qu’elle comptait interpeller les candidats à la présidentielle sur les problématiques des territoires ruraux. Leurs « universités ouvertes » leur ont permis de montrer que les ruraux ont des idées.

Un sénateur, un député, deux anciens présidents de département et un autre dont le mandat est en cours, ainsi que de nombreux élus locaux, agents de collectivité, directeurs ou chargés de mission dans le public et même quelques chef d’entreprise, composent le public qui écoute… deux citoyens engagés venus de villages de 1200 habitants. C’est comme ça chez les ruraux, ce n’est pas celui qui a la plus grosse expérience qui doit s’imposer au micro. Surtout quand il s’agit de montrer que l’innovation, que ce soit en matière de démocratie ou d’économie, est bel et bien possible en dehors de « grandes métropoles ».

Un « Yes we can ! » paysan

Les exemples n’ont pas été choisis au hasard. Isabelle Gardères, la présidente fondatrice de Combrailles durables,  une coopérative citoyenne de production ...

POUR ALLER PLUS LOIN