Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Retraites

Eric Woerth annonce des mesures pour les mères de 3 enfants et les parents d’handicapés

Publié le 07/10/2010 • Par La Rédaction avec l'AFP • dans : France

Le ministre du Travail, Eric Woerth, a annoncé le 6 octobre au Sénat le dépôt de deux amendements au projet de loi de réforme des retraites, permettant aux mères de 3 enfants nées entre 1951 et 1955 et aux parents d'enfants handicapés de bénéficier d'une retraite sans décote à 65 ans, et non 67 comme le prévoit la réforme.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le premier amendement « permet à ces mères de 3 enfants et plus, nées entre 1951 et 1955 de continuer à bénéficier d’une retraite sans décote à 65 ans, sous réserve de s’être arrêtées pour élever un enfant », a déclaré le ministre. Cette mesure qui concerne « 130.000 mères de familles » vise à compenser l’entrée en vigueur d’un certain nombre de mécanismes de compensation des interruptions de carrière intervenus après 1955, observe Eric Woerth.

Le deuxième amendement  » maintient à 65 ans l’âge d’annulation de la décote pour les parents d’enfants lourdement handicapés qui ont besoin d’une présence auprès d’eux », a-t-il ajouté. Cette mesure n’est pas limitée dans le temps.

Eric Woerth a précisé que « deux nouvelles recettes » « d’un rendement total de 340 millions d’euros » par an seront proposées dans les projets de loi de finances et de financement de la sécurité sociale pour 2011 (PLF et PLFSS) pour financer ces deux mesures qui s’appliquent aussi bien dans le privé que le public et « dont le coût cumulé est de 3,4 milliards d’euros d’ici 2022 ».

Réactions du Sénat

Les déclarations d’Eric Woerth ont provoqué de vives réactions sur les bancs de la gauche. Ce ne sont « pas des avancées mais le maintien de dispositions qui existent déjà », a lancé Christiane Demontès (PS). « C’est un recul pour l’ensemble des femmes, par un écran de fumée vous voulez faire oublier les 62-65 ans », s’est indignée sa collègue Bariza Khiari.

« Vous théâtralisez les débats » a renchéri le président du groupe PS, Jean-Pierre Bel, demandant une suspension de séance « pour examiner ces amendements ». « Vous êtes le ministre de la réclame, vous nous avez fait un spot publicitaire pour les ménagères de 55 à 60 ans », a pesté Jean Desessard (Verts).

En revanche le président du groupe Union Centriste, Nicolas About, a déclaré qu’il était « très heureux que le gouvernement annonce retenir les propositions » de son groupe.

Cet article est en relation avec le dossier

2 Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Eric Woerth annonce des mesures pour les mères de 3 enfants et les parents d’handicapés

Votre e-mail ne sera pas publié

noune

08/10/2010 06h31

A qui profite encore cet amendement inégalitaire ? Aux femmes qui pouvaient financièrement s’arrêter de travailler pour élever leurs enfants. Et les autres, celles avec leur petit salaire, elles auraient bien aimé aussi ne plus travailler. C’EST UNE HONTE!!!!!!!!!

Alonzenfan

09/10/2010 05h03

J’ai commencé à travailler à 17 ans, j’ai trois enfants, je me suis arrêtée 10 ans pour les élever (par choix), un petit salaire, et à 67 ans je toucherai le minimum vieillessse à cause de la décote, soit 777 euros (à ce jour) … ; calculs faits par notre service des retraites … Je suis sûre que des milliers de femmes vont se retrouver dans la même situation que moi. Comment donc accepter cette réforme injuste (le mot est faible) ?!

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement