logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/46360/favoriser-la-mobilite-entre-cadres-de-la-territoriale-et-de-l%e2%80%99hospitaliere/

RESSOURCES HUMAINES
Favoriser la mobilité entre cadres de la territoriale et de l’hospitalière
La Rédaction | France | Toute l'actu RH | Publié le 07/10/2010 | Mis à jour le 19/10/2011

Le 5 octobre 2010, les responsables du Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT) et du Centre national de gestion des praticiens et des directeurs de la fonction publique hospitalière (CNG FPH) ont signé une convention-cadre visant à favoriser et accompagner la mobilité des cadres entre les fonctions publiques territoriale et hospitalière.

«Le CNFPT et le CNG, de par leur positionnement et leur champ de compétences respectifs, sont amenés à participer ou à conduire la gestion et l’accompagnement de la mobilité pour des agents relevant de cadres d’emplois similaires, notamment les A+, et exerçant des métiers proches bien qu’inscrits dans des contextes différents. La similitude des compétences sur ces métiers amène aujourd’hui le CNFPT et le CNG à définir des modalités permettant d’accompagner les souhaits de mobilité de ces cadres entre les deux fonctions publiques », indique ce document.

François Deluga, président du CNFPT, Jacky Richard et Danielle Toupillier, respectivement président du conseil d’administration et directrice générale du CNG, ont donc signé une convention-cadre dans ce but. « Cette convention permet de souligner l’importance d’une coopération entre établissements publics ayant des champs professionnels communs, et la nécessité d’ouvrir des passerelles entre les corps et les métiers des fonctions publiques pour permettre des mobilités croisées », précise le CNFPT.

Mieux se connaitre

Les deux organismes se sont ainsi engagés à mettre en place un partenariat portant sur la valorisation des perspectives professionnelles offertes dans la FPT pour les directeurs de la fonction publique hospitalière et dans la FPH pour les fonctionnaires de direction territoriaux. Seront plus précisément concernés les directeurs d’hôpital, directeurs d’établissement sanitaire, social et médico-social, directeurs des soins, praticiens hospitaliers pour ce qui concerne la fonction publique hospitalière et administrateurs, ingénieurs en chef, médecins pour ce qui concerne la fonction publique territoriale.

Des actions de formations et d’informations devront également être organisées afin de faire connaitre aux conseillers chargés de la mobilité de chacune des deux fonction publiques l’organisation, les métiers et les modes de recrutement de l’autre fonction publique.

La convention prévoit également l’organisation de circuits d’information réciproques sur les offres d’emploi accompagnée d’une réflexion sur un possible interfaçage entre les deux bourses de l’emploi.

REFERENCES