Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Régions
  • L’intégration forcée de Cabestany à l’agglomération de Perpignan entraîne une élection municipale partielle

Intercommunalité

L’intégration forcée de Cabestany à l’agglomération de Perpignan entraîne une élection municipale partielle

Publié le 06/10/2010 • Par Jean Lelong • dans : Régions

Les 24 adjoints conseillers municipaux de la majorité de Cabestany (Pyrénées Orientales), dirigée par le maire Jean Vila, ont démissionné le 30 septembre 2010 pour protester contre l’intégration forcée de la commune à Perpignan Méditerranée. Les électeurs sont convoqués les 24 et 31 octobre 2010.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les électeurs de Cabestany (Pyrénées-Orientales, 5.872 habitants) sont appelés les 24 et 31 octobre 2010 à désigner une nouvelle majorité municipale.
Ils se prononceront aussi, implicitement, à cette occasion sur l’adhésion programmée de leur commune à la communauté d’agglomération Perpignan Méditerranée (PMCA). Cette adhésion, non souhaitée, est la conséquence d’un projet de fusion entre PMCA (26 communes, 225 132 habitants) et la communauté de communes du Rivesaltais-Agly (9 communes, 19.329 habitants).
Enclavée dans l’agglomération de Perpignan depuis l’adhésion de la commune de Saleilles, en 2007, Cabestany fera automatiquement partie du nouvel EPCI, au titre de la loi de 1999 qui stipule qu’une communauté d’agglomération doit former, à la date de sa création, un ensemble « d’un seul tenant et sans enclave ».

Démission du maire et de ses colistiers

Le 30 septembre, les adjoints et conseillers municipaux de la majorité municipale ont démissionné collectivement pour protester contre cette intégration forcée. Le maire, Jean Vila (PC), est resté en poste. Leur démission a été acceptée par le préfet des Pyrénées-Orientales qui a aussitôt organisé une élection municipale partielle. « Nous nous étions engagés à consulter les habitants avant que le conseil municipal ne se prononce sur le projet de périmètre arrêté par le préfet, explique Jean Vila. Nous avons considéré que le meilleur moyen de le faire était de démissionner. »

Elu en 2008 dès le premier tour avec 71,22 % des suffrages, le maire sortant a bon espoir de retrouver son fauteuil. Dans cette hypothèse, il se dit prêt à utiliser « tous les moyens possibles » pour faire obstacle à l’intégration de Cabestany dans la nouvelle communauté d’agglomération Perpignan Méditerranée. « Quelles que soient les actions que nous engagerons, nous serons plus forts après les élections, analyse Jean Vila. Nous aurons le poids de la population avec nous. »

La fusion entre Perpignan Méditerranée et le Rivesaltais-Agly, dont le principe a été voté le 13 septembre par les deux intercommunalités, devrait être effective le 1er janvier 2011.

Thèmes abordés

Régions

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Comment mettre la relation citoyen au cœur de la stratégie numérique du territoire ?

de Orange Business Services

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’intégration forcée de Cabestany à l’agglomération de Perpignan entraîne une élection municipale partielle

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement