Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Tourisme

La ville de Tours décide de suspendre ses mariages chinois

Publié le 06/10/2010 • Par Jean-Jacques Talpin • dans : Régions

Le maire de Tours devait confirmer à Shanghai le mariage de 2.010 couples chinois. Mais contrarié par une polémique, il met l'initiative entre parenthèses.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Jean Germain, le maire (PS) de Tours, a décidé fin septembre 2010 de suspendre son opération « noces romantiques en Touraine ».
Cette mise « entre parenthèses » concerne à la fois l’accueil de couples chinois devant confirmer leur mariage en Touraine et les célébrations prévues en Chine.

Session et de 335 « mariages » par mois

Dans le cadre de l’exposition universelle de Shanghai le maire s’était engagé à célébrer entre le 1er mai et 31 octobre 2010 mariages au sein du pavillon français à raison d’une session et de 335 « mariages » par mois.
En avril, une forte délégation tourangelle avait fait le déplacement à Shanghai.

Mais une polémique locale avait aussitôt enflé sur le coût et le « manque de transparence » de cette initiative dénoncée par l’opposition.
Celle-ci et en particulier son leader local Pascal Ménage s’interrogeait également sur l’image «peu démocratique de la Chine» et sur les retombées locales.

Polémique relayée par le « Canard enchaîné « 

Le maire avait finalement révélé que ces « 2010 mariages » devaient coûter 100.000 euros à la ville.
Mais il avait été aussi contrarié par cette polémique relayée notamment…par un article du « Canard Enchaîné ».
Jean Germain suspend donc l’opération « pour quelque temps » en attendant qu’un éventuel opérateur privé la reprenne à son compte. Mais la ville par précaution a déposé la marque « noces romantiques en Touraine ».
Les professionnels du tourisme regrettent cette décision car ces mariages étaient d’abord l’occasion de « vendre la Touraine » en Chine tout en accueillant plusieurs milliers de touristes chinois depuis 2007 quand l’opération avait été lancée.

2 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Comment mettre la relation citoyen au cœur de la stratégie numérique du territoire ?

de Orange Business Services

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La ville de Tours décide de suspendre ses mariages chinois

Votre e-mail ne sera pas publié

Jolène

06/10/2010 03h33

Au nom du développement touristique et des retombées financières on met n’importe quoi en place ! 2010 mariages et puis quoi encore ! Je comprends l’émoi de certaines personnes et je le partage. Les deniers publics ne doivent pas servir et qui plus est locaux, ne doivent sûrement pas servir à ce genre de mascarade !

Tourangeau

07/10/2010 01h58

Arrêtez de présenter Pascal Ménage comme le « leader » de l’opposition tourangelle ! Il ne représente que lui-même et a été incapable de souder les 10 conseillers d’opposition derrière lui !

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement