logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/462604/handicap-booster-lapprentissage-avec-des-aides-et-un-suivi-renforce/

EMPLOI
Handicap : booster l’apprentissage avec des aides et un suivi renforcé
Solange de Fréminville | France | Publié le 06/10/2016 | Mis à jour le 29/09/2016

Largement soutenus par les aides publiques, les apprentis handicapés se font progressivement une place dans les collectivités territoriales. Des recrutements préparés en amont, qui bénéficient d’un accompagnement attentif.

Rarement dispositif n’aura été aussi avantageux. Depuis la fin de l’année 2013, le coût d’un apprenti handicapé est quasi entièrement pris en charge par le Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP) : 80 % du salaire, les frais pédagogiques et, si besoin, l’aménagement du poste et l’accompagnement de l’apprenti par un prestataire (5 000 euros par an).

Discrimination

« Il fallait apporter une compensation, car les personnes en situation de handicap sont discriminées. Pendant longtemps, elles n’ont pas eu accès à la formation et à l’emploi », plaide Philippe Nicolle, directeur adjoint du FIPHFP. Il fallait aussi lever le frein que représente l’apprentissage, contrat de droit privé relativement onéreux.

« Les aides ont supprimé la barrière principale, le ...

CHIFFRES CLES

Juridique :

  • La loi du 11 février 2005 a imposé à la fonction publique le même quota d’intégration de handicapés que dans le privé : 6 % de la masse salariale.
  • L’apprentissage est un contrat de droit privé. Les personnes en situation de handicap y ont accès quel que soit leur âge. Elles sont titularisées sans passer de concours.


POUR ALLER PLUS LOIN