Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • A la une
  • Politique de la ville : « Le gouvernement n’a pas la volonté de changer la situation des quartiers » – Interview de Claude Dilain

Politique de la ville

Politique de la ville : « Le gouvernement n’a pas la volonté de changer la situation des quartiers » – Interview de Claude Dilain

Publié le 05/10/2010 • Par Hervé Jouanneau • dans : A la une, France

Claude Dilain
Lagazette.fr
Dans un entretien à la Gazette, le président de l’Association des maires ‘Ville et banlieue’ dresse un sombre bilan des politiques publiques conduites depuis les émeutes de 2005 et s’inquiète vivement des nouvelles mesures contenues dans la réforme des collectivités.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Interrogé le 22 septembre lors de la Conférence des villes, le président de l’Association des maires de Ville et banlieue, et maire (PS) de Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), Claude Dilain dresse un sombre bilan de l’action gouvernementale en direction des banlieues et déplore « l’absence de volonté politique » concernant les quartiers en difficultés. « Il faut du volontarisme dans tous les ministères » souligne-t-il, avant d’appeler le Premier ministre à prendre le pilotage de la politique de la ville.

Claude Dilain s’inquiète par ailleurs des nouvelles dispositions contenues dans la réforme des collectivités locales qui visent à supprimer les financements croisés. « Si la Commission mixte paritaire ne revient pas sur ces mesures, c’est la mort annoncée de la politique de la ville, qui repose sur ce type de financements » avertit-il.

https://www.dailymotion.com/video/xf2tr7
4 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Politique de la ville : « Le gouvernement n’a pas la volonté de changer la situation des quartiers » – Interview de Claude Dilain

Votre e-mail ne sera pas publié

hele53ô

06/10/2010 02h13

je trouve d’une part déplorable que l’on laisse les banlieues complètement démunies par rapport à paris où tout est plus simple (je connais les banlieues pour avoir habité à Montfermeil et à Livry-Gargan ) et d’un autre côté je comprends un peu car on montre tout le temps le mauvais côté des choses et pas les jeunes qui veulent s’en sortir ni les braves gens qui se lèvent tôt tous les jours et vivent normalement ou qui essaient de survivre donc les banlieues sont très mal vues il faudrait faire réellement quelque chose de sérieux et de suivi afin de voir si cela sert à quelque chose au lieu d’abandonner comme on le fait depuis 30 ans car rien n’a changé et j’habitais le 93 en 78 à 82 environ en plus avec la crise c’est pire partout tant qu’il y aura autant de chômage pour les jeunes et les séniors (idéalement on travaille sans peine de 25 à 35 ans en France) on est trop jeunes sans expérience et ensuite trop vieux à partir de 40 ans et plus il ne faut pas s’étonner que la délinquance augmente autant dans notre pays, que les politiques fassent leur travail et redonnent l’espoir à leur peuple et cela arrangera beaucoup de choses notamment le problème des retraites, de la sécurité sociale, etc
une sénior au chômage qui espère qu’un employeur lui redonne enfin la chance (depuis + d’un an) de mettre à sa disposition ses acquis, son expérience professionnelle

BB

06/10/2010 09h22

C’est un peu comique de voir monsieur Dilain gesticuler dans les médias et devenir au fil des mois la parole autoriser de ce que doit être la politique de la ville. Je pense que l’on peut se poser en expert quand dans sa propre ville est fait ce qui doit être fait. Déjà on y habite !

clichois de coeur

06/10/2010 02h57

Il est plus facile de faire ce qu’il faut faire quand on a les moyens que lors qu’on a rien. C’est – me semble t-il – plus important que d’habiter ou non sa ville (affirmation relevant plus de la désinformation politicienne que de la stricte vérité). M.Dillain, je comprend qu’il agace une partie de la droite, dit simplement que si volonté il y avait changement il y aurait, il a le mérite de gratter là où ça fait mal. Pour travailler quelques fois à Clichy je peux témoigner que s’il n’y vit pas au moins il est présent aux cotés de ses habitants.

Espace

06/10/2010 12h05

Il faudrait que M.DILAIN dise aussi quelle a été l’augmentation des aides de l’Etat tpour sa ville depuis 2002; DSU, DDU ? Et mettre en comparaison l’augmentation des aides de la Région Ile de France et du département de la Seine Saint Denis.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement