Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Transport scolaire

L’arrêt du busing à Bergerac crée la polémique

Publié le 05/10/2010 • Par Christiane Wanaverbecq • dans : Actu prévention sécurité, Régions

Un mois après l’arrêt du busing, la polémique enfle à Bergerac. La commune justifie sa décision.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Alors qu’au niveau national, le gouvernement incite à la mise en place du busing, Bergerac (Dordogne) a décidé de mettre fin depuis la rentrée scolaire au système de ramassage scolaire expérimenté depuis 1996.
Fortement décrié lors de sa mise en place, son arrêt provoque aujourd’hui les regrets. Le 2 octobre 2010, plusieurs des familles bénéficiaires du dispositif se sont regroupées au pied des immeubles en attente de démolition de la cité HLM de La Catte pour en dénoncer la suspension. Elles menacent aujourd’hui de ne plus envoyer leurs enfants à l’école.

Pourtant, la commune a préparé dès 2008 les parents d’élèves.
Dans un communiqué du 1er octobre, elle cite les réunions organisées pour expliquer la fin de l’action.
Elle rappelle également la mise en place d’un dispositif d’accompagnement individuel par les équipes du centre social pour proposer des solutions aux familles les plus en difficulté.
Par ailleurs, une assistante sociale du conseil général de la Dordogne a accompagné la commune pour aider les parents à entrer dans le droit commun.
Enfin, une ligne de bus est organisée pour transporter les enfants à deux écoles. “ A l’époque, le busing suppléait la fermeture d’une école primaire à La Catte. Cela aura été une bonne transition pour préparer les habitants de la cité à la transformation de leur quartier. Aujourd’hui, les familles ont déménagé dans des quartiers où il y des écoles pour leurs enfants, et de surcroît, sans risque de ghettoisation”, raconte Cécile Labarthe, adjointe au maire en charge de l’éducation et de la jeunesse. Elle souligne une situation paradoxale : »Les familles continuaient d’amener leurs enfants en voiture jusqu’à l’arrêt de bus dédié au busing. Il n’y avait plus de loin entre l’école et le parent d’élève”, ajoute l’élue.

Coût annuel 80.000 euros

Baptisé “regroupement pédagogique éclaté”, le ramassage scolaire avait été mis en place à des fins de brassage.
En effet, à l’époque, l’inspection d’académie avait constaté un niveau scolaire très bas dans l’école de La Catte avec 83% des 103 élèves recensées d’origine étrangère.
Après sa fermeture, trois autocars ont ainsi réparti, d’arrêt en arrêt, près de 200 enfants de la cité dans sept des neuf écoles primaires de Bergerac.
Le midi, puis le soir, ils les récupéraient pour les ramener dans leur quartier. Cela représentait un coût annuel d’environ 80.000 euros (soit 10% du budget de fonctionnement du service). “Autant, au départ, ce service apporté à la population pouvait se justifier, autant, aujourd’hui, il est important que les habitants s’inscrivent dans le droit commun. C’est important de les aider à réussir à franchir ce cap”, ajoute Dominique Rousseau, maire (PS) de Bergerac.

Reste qu’à l’approche des élections cantonales, le sujet est devenu un enjeu politique pour l’ancien maire de Bergerac, le député divers droite Daniel Garrigue : “Les familles ont certes été relogées, mais certaines dans des maisons à quelques mètres de leur ancien logement. Les écoles restent très distantes pour des familles sans moyens de locomotion”, déclare-t-il.

1 Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Education : soutenir et protéger les enfants et les agents

de La Rédaction de la Gazette des communes avec le soutien de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’arrêt du busing à Bergerac crée la polémique

Votre e-mail ne sera pas publié

Association Protection et Avenir du Patrimoine et de l'Environnement en Dordogne

09/10/2010 04h33

Infos complémentaires sur le busing à Bergerac.
« 77 enfants écrivent à Fadela AMARA »
Merci de nous contacter 06 82 42 05 41
Georges BARBEROLLE, président de l’association

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement