Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

  • Accueil
  • Actualité
  • A la une
  • Loppsi 2 : point de vue d’Alain Bauer sur la place du maire alors que l’Assemblée examine le texte en deuxième lecture

Sécurité

Loppsi 2 : point de vue d’Alain Bauer sur la place du maire alors que l’Assemblée examine le texte en deuxième lecture

Publié le 04/10/2010 • Par Hervé Jouanneau • dans : A la une, Actu prévention sécurité, France

Alain Bauer
Lagazette.fr
Après son adoption le 10 septembre au Sénat, les députés entament, le 5 octobre, la deuxième lecture de ce texte controversé. Interrogé par la Gazette, le président de la Commission nationale de la vidéoprotection, Alain Bauer, exprime son point de vue sur le rôle à venir du maire en matière de prévention de la délinquance.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le projet de loi d’orientation et de programmation pour la sécurité intérieure (Loppsi 2) revient sur le bureau de l’Assemblée nationale. Après son adoption le 10 septembre au Sénat, les députés entament donc la deuxième lecture de ce texte controversé, qui a pour ambition de fixer les grandes orientations de la politique de sécurité du gouvernement pour les 5 années à venir.

Le 29 septembre 2010, la Commission des Lois a approuvé l’ensemble des mesures sécuritaires annoncées cet été par Nicolas Sarkozy. « On a rétabli les amendements dits « Grenoble », qui avaient été retoqués puis réintroduits suite à un compromis au Sénat », a expliqué le rapporteur Eric Ciotti.
En l’occurrence, il s’agit des mesures concernant l’aggravation des peines pour les meurtres de policiers, l’application de peines planchers à certains primo-délinquants ou encore sur la comparution immédiate de mineurs récidivistes. La commission des Lois est également revenue sur un amendement UMP adopté au Sénat, qui réservait aux seuls photographes professionnels la possibilité de réaliser les photos pour les cartes d’identité et de passeport, alors qu’il est prévu que les mairies puissent le faire.

Police municipale et vidéosurveillance
Les députés se pencheront également sur le renforcement des compétences de la police municipale et le nouvel encadrement juridique de la vidéosurveillance. Sur ce point, le Sénat a montré son désaccord avec le vote initial des députés en confiant son contrôle à la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) au détriment de la Commission nationale de la vidéoprotection (CnV), qui, selon les sénateurs, doit être chargée d’une mission de conseils et d’évaluation et apporter son expertise technologique. Quant aux autorisations, elles seront délivrées par les commissions départementales de la vidéosurveillance.

Interrogé par la Gazette lors de la Conférence des villes, le 22 septembre 2010, le président de la Commission nationale de la vidéoprotection, Alain Bauer, exprime son point de vue sur le rôle à venir du maire en matière de prévention de la délinquance et réagit à la place que le Sénat a dévolu à la Commission nationale de la vidéoprotection, qu’il préside.

https://www.dailymotion.com/video/xf2fik

Cet article est en relation avec les dossiers

5 Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Loppsi 2 : point de vue d’Alain Bauer sur la place du maire alors que l’Assemblée examine le texte en deuxième lecture

Votre e-mail ne sera pas publié

Lionel

05/10/2010 09h47

Recherche de compromis, écoute de toutes les parties concernées, écoute du terrain, pas de démarche partisanne. Merci Mr Bauer.

Wap

05/10/2010 12h07

Casper le petit fantôme à l’école de la peur.

murakami

05/10/2010 09h50

Et ça continue sur le thème de la sécurité, plutôt que de traiter politiquement et socialement les problèmes, on crée un sentiment d’insécurité comme on recherche un bouc émissaire.Cette inquiétude porte plutôt sur l’emploi et sur l’avenir.Laisser entendre que la nation est menacée donne une réponse biaisée à cette inquiétude en se détournant des vrais problèmes.Le pouvoir dissimule son échec et masque son incompétence en utilisant des thémes raccoleurs sur les étrangers et la délinquance.Le sujet de l’insécurité est habituellement utilisé par la droite pour gagner les élections.Mais bon , la vidéosurveillance ne fera pas que des malheureux: la France est devenue l’eldorado des fabricants et installateurs de caméras.Le patron de TAG TECHNOLOGIE, une PME Toulousaine espère une croissance à 3 chiffres pour cette année.Au moins, un secteur qui ne connait pas la crise! les caméras , ça ne marche pas en ville.Le seul endroit où ça fonctionne, c’est dans les espaces clos comme les parking ou le métro.Et pour financer ce bel arsenal, M HORTEFEUX siphonne le fonds interministériel de prévention de la délinquance à hauteur de 60%, crédits qui sont censés aider les communes à promouvoir des actions de prévention.

Lema

07/10/2010 11h57

Pourquoi personne ne prend le temps de s’arrêter et de s’interroger un peu plus en profondeur sur la suppression par la Commission des Lois de l’Assemblée, de l’article qui rétablissait les professionnels de la photographie dans leur fonction ! Cet article apparait ici comme un retour en arrière et c’est anormal … Avant la fonction du Maire, et des employés de mairie, qui ont déjà suffisamment à faire ma semble t’il, n’était pas de faire les photos d’identité et c’était bien comme cela !!

mickey3d

21/11/2010 12h16

En attendant c’est toujours les mêmes qui se font insulter, craché et agressé : ceux/celles qui vivent dans des cités du 92 et du 93…à quand la police de proximité ! la France est devenu l’Eldorado de la délinquance d’origine maghrébine !

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement