Aménagement du territoire

Investissements autoroutiers : l’action est mal engagée avec les collectivités

| Mis à jour le 21/09/2016
Par • Club : Club Techni.Cités

Le secrétaire d’Etat aux transports, Alain Vidalies a annoncé un plan d’un milliard d’euros pour des investissements autoroutiers, financé non pas par les concessionnaires, mais par les usagers et les collectivités territoriales… qui s’interrogent.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le secrétaire d’Etat aux transports, Alain Vidalies a annoncé dimanche 18 septembre un nouveau plan d’investissements autoroutiers. D’un montant de 1 milliard d’euros, celui-ci devrait être en partie financé par les collectivités locales, a annoncé le secrétaire d’Etat au JDD il y a quelques jours.

Après s’être rapproché des concessionnaires privés, le secrétariat d’Etat a recensé les demandes des collectivités et établi une liste non fermée de 50 dossiers. 30 projets autoroutiers concernent des échangeurs et 20 projets sont entièrement financés par les concessionnaires autoroutiers : aires de covoiturage, projets à caractère environnemental (éco-ponts, murs anti-bruit, aménagements de bassins de traitement d’eau…)  – (Télécharger la liste de 30 projets identifiés pour le plan d’investissement autoroutier, pour lesquels la discussion s’engage avec les collectivités territoriales).

La passation des marchés par les concessionnaires d’autoroutes

Démarrage en 2017

Les travaux devraient démarrer dès fin 2017 et se terminer en 2019. Les collectivités locales sont appelées à financer une partie des investissements, aux côtés des usagers ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Techni.Cités pendant 30 jours

J’en profite
Commentaires

2  |  réagir

21/09/2016 10h03 - Henri Tanson

Etonnant tout ça, non ?
Les autoroutes, privatisées, se rémunèrent par les péages.
Pourquoi demander aux collectivités de participer ? Alors qu’elles ont de graves problèmes de trésorerie depuis que l’Etat a commencé à réduire leurs dotations tout en augmentant leurs obligations…
Ça ne va pas le faire…!
Et les usagers ne sont pas prêts à mettre la main à la poche, sachant que les autoroutes qu’ils avaient financées par leurs impôts, ont été bradées aux concessionnaires qui empochent d’énormes bénéfices chaque année…

Signaler un abus
21/09/2016 10h01 - interco

Depuis la privatisation des autoroutes, le racket des péages augmentés quasiment chaque année, la facture excessive des travaux (100 euros d’enrobé, 80 de dérobés) personne ne bouge et ce n’est pas « Ségolène la Madone des autoroutes » comme dit le Canard en parlant de notre ministre, qui fera quelque chose. Et à la fin c’est l’usager qui paie, de quelque côté que l’on se tourne. Merci qui?

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Les transports publics menacés de faillite ?

    Les plans de soutien de l’Etat à coups de milliards d’euros pour les secteurs automobile et aérien font sortir de leurs gonds les élus chargés du transport public. Dans un courrier à Emmanuel Macron, ils réclament 4 milliards d'euros d'aides pour combler le ...

  • Réutiliser les eaux usées sera bientôt plus facile

    Attendu depuis des mois, le nouveau règlement européen pour réutiliser les eaux usées traitées vient d'être adopté. Permettra-t-il d'étendre cette pratique en France, pays très en retard ? Usages, qualités à respecter, modalités de mise en œuvre, suivi et ...

  • Stationnement et mobilité post-Covid-19 : des moteurs pour une société sans contact ?

    Quel avenir pour la mobilité et le stationnement après la crise du Covid-19 ?  Un groupe d'experts font part de leur analyse et de leur vision du « jour d'après ». Flexibilité et accès aux données numériques s'imposent pour répondre aux besoins de ...

  • La gestion des déchets de chantier

    Qui est responsable des déchets produits sur les chantiers de bâtiment ? Le maître d’ouvrage ? Le maître d’œuvre ou l’entreprise ? Chacun de ces acteurs est visé par la réglementation qui s’est considérablement renforcée au fil de l’importance ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP