Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Patrimoine

Les collectivités tirent les leçons des dernières inondations

Publié le 13/09/2016 • Par Isabelle Verbaere • dans : Actualité Culture, Innovations et Territoires

montargis musee girodet inondationsvIMG_2177 - copie
D.R.
Une commune sur deux est exposée au risque d’inondations. Celles qui ont frappé le Loiret au printemps 2016 ont durement touché le patrimoine des musées ou archives. Aucun bâtiment n’est à l’abri d’une inondation, même ceux qui n’en ont jamais connu ou situés loin d’un cours d’eau. Les sinistres dus au ruissellement sont croissants. Elaborer un plan d’urgence permet d’anticiper la crise et d’en minimiser les dégâts. Les œuvres prioritaires sont déterminées, les lieux de repli fixés.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Désolant record ! Au musée Girodet de l’agglomération montargoise et rives du Loing (15 communes, 57 000 hab., Loiret), les 5 900 œuvres sont restées 72 heures dans l’eau, à la suite des inondations monstres du 31 mai 2016 qui ont ravagé Montargis.

Elles étaient stockées dans des réserves provisoires car, depuis quatre ans, le musée était en travaux. « Nous les avions installées dans l’hôtel communautaire, dans l’ancienne salle des coffres au sous-sol du bâtiment, auparavant occupé par une banque, détaille Pascale Gardès, conservatrice. Cette salle, dotée d’une coque, n’avait jamais été inondée. » Après la rupture d’une digue, le débit du Loing s’est brutalement élevé et il a envahi la ville. « La salle des coffres a été inondée par le rez-de-chaussée du bâtiment, poursuit Pascale Gardès ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Références

Cet article est en relation avec les dossiers

1 Réagir à cet article

Sur le même sujet

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les collectivités tirent les leçons des dernières inondations

Votre e-mail ne sera pas publié

toto

14/09/2016 04h53

il existe des véhicules électriques apte à survivre pendant les inondations en ville

http://www.iza.ne.jp/kiji/economy/news/160904/ecn16090414230002-n1.html

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement