logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/458995/strasbourg-une-nouvelle-signalisation-pour-des-passages-pietons-plus-surs/

SÉCURITÉ ROUTIÈRE
Strasbourg : une nouvelle signalisation pour des passages piétons plus sûrs
Pascal Weil | Actu experts prévention sécurité | Innovations et Territoires | Régions | Publié le 15/09/2016 | Mis à jour le 20/02/2019

La ville de Strasbourg a expérimenté une nouvelle signalisation routière, qui invite les automobilistes à un « cédez le passage » en amont des passages piétons. Implantée prioritairement à côté d’établissements scolaires, elle vise à réduire l’accidentologie des piétons. Ce test, autorisé par l’Etat, a fait l’objet d’une évaluation positive. Une évolution réglementaire, à l’étude, devrait permettre de déployer ce dispositif.

Mieux protéger les traversées piétonnes non équipées de feux tricolores.

Tel est l’objectif d’une expérimentation de la ville de Strasbourg, débutée en 2011, consistant à sécuriser un premier passage piéton à proximité d’une école.

« Evaluée en octobre 2012, elle avait fait apparaître des signes positifs d’évolution des comportements des usagers », indique Yves Laugel, chef du service de l’information et de la régulation automatique de la circulation (Sirac) de la ville et de l’eurométropole de Strasbourg.

De sorte que la municipalité, souhaitant étendre cette expérimentation à d’autres lieux, a été autorisée par le ministère de l’Intérieur, en mai 2013, à la prolonger de deux ans.

Zone tampon entre véhicules et piétons

Concrètement, une ligne transversale discontinue blanche est ...

CHIFFRES CLES

  • 30 accidents corporels ont impliqué au moins un piéton à Strasbourg, du 1er janvier au 30 avril 2016 ;
  • 60 % d’entre eux relèvent de la responsabilité du véhicule ;
  • 30 % d'entre eux de celle du piéton.
  • Les infractions les plus couramment relevées sont les refus de priorité à un piéton régulièrement engagé dans la traversée de la chaussée et celles relevant de traversées irrégulières de la chaussée.


POUR ALLER PLUS LOIN