Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Habitat

A Chartres, l’Office de l’habitat va racheter une partie du parc HLM départemental

Publié le 29/09/2010 • Par Jean-Jacques Talpin • dans : Régions

Le feu vert vient d’être accordé par la ville et le département à cette mutation du parc HLM. Mais les critiques sont nombreuses.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Après le conseil général d’Eure-et-Loir en juin, c’est cette fois le conseil municipal de Chartres qui a autorisé le 25 septembre 2010 le rachat par son office HLM d’une partie du parc départemental de l’Habitat Eurélien dépendant du Conseil général d’Eure-et-Loir.
Le 1er janvier 2011, le patrimoine de Chartres Habitat s’enrichira ainsi de 2.367 logements, 12 locaux commerciaux et 236 garages.
Avec cette cession, le conseil général veut rationaliser sa politique du logement, regrouper et spécialiser les bailleurs dans les agglomérations tout en dégageant des fonds propres pour accélérer des opérations de construction et de réhabilitation dans son parc rural.

Flot de critiques

De son côté Jean-Pierre Gorges, président de Chartres Habitat et maire de Chartres y voit d’abord une « opportunité pour favoriser le parcours résidentiel dans l’agglomération ».
Cette opération suscite pourtant un flot de critiques. Les maires de Lucé et Mainvilliers, communes sur lesquelles est installée la plus grande partie des logements cédés rechignent en effet à côtoyer le président de Chartres Habitat avec lequel les rapports sont très largement dégradés.
L’opposition socialiste de son côté s’appuie sur un rapport de la Chambre régionale des comptes (CRC) du 14 avril 2010 qui mettait en exergue une « situation financière critique » de l’office.
La CGT de Chartres Habitat dénonce également cette cession et s’inquiète du sort des 48 agents transférés du département tandis que trois associations de locataires (CLCV, AFOC 28 et CNL) viennent de demander au préfet de suspendre cette vente.

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Transition énergétique : comment Primagaz accompagne les collectivités locales

de PRIMAGAZ

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

A Chartres, l’Office de l’habitat va racheter une partie du parc HLM départemental

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement