Carrière

Cadre d’emplois des ingénieurs en chef : l’AITF va déposer un recours

| Mis à jour le 01/08/2016
Par • Club : Club Techni.Cités, Club RH

Juge Gavel

L'association des ingénieurs territoriaux de France a annoncé qu'elle allait déposer un recours devant le Conseil d'Etat. Objet du litige : l'association estime que plusieurs de ses remarques n'ont pas été prises en compte lors de la rédaction du décret relatif au cadre d'emplois des ingénieurs territoriaux en chef.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

cet article fait partie du dossier

Ingénieur en chef territorial : un statut en questions

L’association des ingénieurs de France (AITF) a annoncé vouloir saisir le Conseil d’Etat suite à la parution des décrets n° 2016-200 à 209 du 26 février 2016, qui fixe le cadre d’emplois des ingénieurs territoriaux en chef.

L’association estime que plusieurs de ses remarques n’ont pas été prises en compte lors de la rédaction de ces décrets. Le premier motif de grief est celui du passage du cadre d’emploi d’ingénieur à celui d’ingénieur en chef, qui n’est désormais plus possible par le biais de la promotion interne. « L’ingénieur qui souhaite être promu ingénieur en chef doit désormais passer soit par un concours, soit par un examen professionnel, qui est maintenant contingenté », explique Arnaud Bonnin, vice-président et animateur de la commission « carrières » de l’AITF.

Désormais, le nombre de postes ouverts chaque année à l’examen professionnel ne peut excéder 70% du nombre de candidats admis à l’ensemble des concours, externe et interne, ce qui a pour conséquence de limiter le nombre de places offertes.

à lire aussi
CSFPT : la ...

[60% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Techni.Cités pendant 30 jours

J’en profite
cet article est en relation avec
Dossier
Commentaires

1  |  réagir

25/02/2018 11h06 - Stomy

L’AITF n’a plus aucun pouvoir. Rien

Au moment présent, il n’y a aucune structure sérieuse capable de défendre nos droits.

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Consigne pour emballages : les collectivités vent debout

    Invitées à s’exprimer en ouverture de la concertation nationale sur la consigne des emballages, les associations de collectivités jouent la même partition. Estimant que l’on ne doit pas déstabiliser le service public de gestion des déchets avec un dispositif ...

  • Votre actu juridique du 27 janvier au 2 février 2023

    Notre sélection de textes officiels, jurisprudence et réponses ministérielles intéressant les cadres de la filière technique, publiées par le Club Techni.Cités et sur Lagazette.fr entre le 27 janvier et le 2 février 2023. ...

  • Projet de méthanisation : mode d’emploi

    Un projet de méthaniseur, dont le permis de construire est de la compétence du maire ou du préfet selon les cas, renvoie à la fois aux réglementations sur l’urbanisme, l’environnement, l’énergie et le sanitaire. ...

  • Les poteaux électriques, piliers de nouveaux usages

    Les poteaux électriques pourront accueillir des objets connectés. Mais pour accrocher des équipements électroniques, cela demande une convention entre l’utilisateur, l’installateur, la collectivité propriétaire des poteaux et le gestionnaire du réseau ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP