Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Ruralité

Mise à jour de la loi Montagne : le pari du consensus et de la coconstruction

Publié le 26/07/2016 • Par Pablo Aiquel • dans : France

Chamonix ville de montagne
Flickr CC by sa Patrick Nouhailler
La secrétaire générale de l’Association des élus de la montagne (Anem), Marie-Noëlle Battistel (PS), assure qu’un travail constructif avec le gouvernement a permis de préparer un texte assez consensuel, un vote définitif pourrait avoir lieu avant décembre.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Un petit peu plus de trente ans plus tard, la loi Montagne de 1985 sera revisitée pour une mise à jour permettant au texte législatif de prendre en compte les enjeux du 21 ème siècle, et notamment le numérique.

« Le texte sera mis en examen à l’Assemblée nationale autour du 15 octobre, pour être en lecture accélérée en accord avec tous les groupes politiques, ce qui est très rare », explique la secrétaire générale de  l’Association des élus de la montagne (Anem), et député de l’Isère, Marie-Noëlle Battistel (PS)

 Le socle de 85

« L’Anem a pu co-construire le texte avec le cabinet du ministre, ce qui est un avantage pour favoriser le consensus », assure la député qui succédera en octobre à la présidence de l’association à Laurent Wauquiez (LR), qui arrive à la fin de son mandat de deux ans.

« Nous avons travaillé sur la base du texte de 85, pour aménager ou adapter chacun des articles, par rapport aux questions du moment. Il ne s’agit pas d’une nouvelle loi, car celle de 85 est un bon socle, mais qui était aujourd’hui obsolète sur certains points, car elle ne prenait pas en compte des enjeux du moment comme le numérique ou l’accès aux soins dans les secteurs ruraux de montagne », explique-t-elle.

Lire aussi :

Territoires : ce qu’il faut retenir de l’audition de Jean-Michel Baylet au Sénat

 L’article 8 redéfini

La définition de la spécificité des territoires de montagne, « qui se trouve dans l’article 8, a été réécrite de manière plus précise pour permettre à l’essentiel des ...

[60% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Mise à jour de la loi Montagne : le pari du consensus et de la coconstruction

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement