logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/454715/des-communes-se-mobilisent-pour-les-victimes-de-lattentat-de-nice/

AIDE AUX VICTIMES
Des communes se mobilisent pour les victimes de l’attentat de Nice
Caroline Garcia | Actu prévention sécurité | France | Publié le 25/07/2016

Par trois biais différents, Nice, Mulhouse et Cannes proposent aux citoyens d’apporter une aide financière aux victimes de l’attaque du 14 juillet. Retour sur les dispositifs de solidarité mis en place par chacune de ces collectivités locales.

NICE - Hommage aux victimes de l'attentat de NiceMoins d’une semaine après les faits, jeudi 21 juillet, Cannes a activé son fonds de dotation pour proposer une aide financière aux victimes de l’attentat de Nice [1]. « Il s’agit pour nous d’exprimer concrètement, de façon utile, et de permettre aux Cannois de le faire, notre solidarité à l’égard des Niçois si dramatiquement touchés par cette attaque, soutient le maire de la ville, David Lisnard. Par notre proximité affective et géographique, il est naturel de nous mobiliser par tous les moyens ».

Le fonds, prévu initialement pour les seuls Cannois, peut recueillir les dons des particuliers et des entreprises, avec une déduction fiscale. Il a été lancé en février dernier, dans le but de « développer le mécénat territorial des projets d’intérêt général ». Les dons actuellement recueillis seront mobilisés notamment pour le financement des sépultures et l’accompagnement des blessés.

La ville de Mulhouse a ouvert de son côté une collecte en ligne via la plateforme Okpal. Abondée  jusqu’au 31 août, elle sera reversée aux associations d’aide aux victimes niçoises. 380 euros ont été versés via cette plateforme à l’heure où nous écrivons ces lignes. La mairie met également une urne à disposition des Mulhousiens pour recueillir leurs dons par chèque.

A Nice, ce sont les Centres communaux d’action sociale (CCAS) qui ont été mobilisés pour percevoir des dons par virement ou par chèque. Ils permettront d’aider les proches des victimes, « en fonction de leurs ressources et/ou de leur situation sociale ».

 

 

 

 

POUR ALLER PLUS LOIN