Métier

Brigades anti-tags, ces artistes de la propreté

Par • Club : Club Techni.Cités, Club Prévention-Sécurité
Sources : Technicités 

Ville de Grenoble

Depuis une vingtaine d’années, les services techniques ont intégré un nouveau métier : effaceur de murs. Les brigades anti-tags sont désormais présentes dans la plupart des communes, avec des missions qui vont du simple nettoyage à l’enquête sur les gribouilleurs muraux, sans oublier la protection des œuvres répertoriées. La lutte contre la pollution visuelle, c’est devenu tout un art.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

En vingt ans, le « dégraffitage », devenu mission à part entière des services techniques, a évolué en même temps que la vision sociale du phénomène. Afin de garantir la propreté des espaces publics, les brigades anti-tags sont censées intervenir rapidement, au risque (rare) de se tromper.

En effet, l’affaire avait suscité quelque émoi en février 2016. La ville de Reims (Marne), qui avait commandé plusieurs œuvres de street art au graffeur C215 en vue d’une rétrospective, avait omis de signaler cette initiative à son service propreté… dont la brigade anti-tags nettoya consciencieusement un transformateur électrique entièrement peint au pochoir par l’artiste. La bourde, vite réparée (C215 est revenu peindre), a mis en lumière l’exigence quotidienne de réactivité qui s’impose aux équipes spécialisées dans la lutte contre les tags et graffitis.

Nouvelle compétence de la propreté urbaine

Intégrées aux services propreté ou environnement et cadre de vie des communes, les brigades anti-tags font ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Techni.Cités, Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Techni.Cités pendant 30 jours

J’en profite
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Rénovation énergétique : faut-il interdire la location des « passoires thermiques » ?

    Parce que votre opinion nous intéresse, La Gazette a constitué un panel de fonctionnaires territoriaux que nous interrogeons sur l'actualité des politiques publiques et du statut de la fonction publique. Cette semaine : faut-il interdire la location des « passoires ...

  • Concilier chantier routier et environnement, c’est possible

    Premier sujet de préoccupation environnementale des Français, la qualité de l’air a des effets significatifs sur la santé et l’environnement. Pour partie, l’activité routière est un facteur de nuisances ressenties lors des chantiers routiers. Or plus d’un ...

  • Un nouveau bois accessible aux Franciliens

    La Région Ile-de-France a voté en commission permanente une subvention de 9 millions d’euros pour l’achat du Bois Saint-Martin. ...

  • Heures supplémentaires : il faut les démontrer

    Titulaire ou non, tout agent a droit à la rémunération des heures supplémentaires – à condition de les établir. En tout état de cause, le fait de ne pouvoir rentrer chez soi pour déjeuner ne permet pas de dire qu’il y a des heures supplémentaires même si ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP