logo
DOSSIER : Classements et labels touristiques : comment ne pas les subir
Dossier publié à l'adresse https://www.lagazettedescommunes.com/453116/a-dijon-la-labellisation-de-lunesco-permet-la-creation-demplois/

TOURISME
A Dijon, la labellisation de l’Unesco permet la création d’emplois
Alexandra Caccivio | Dossiers d'actualité | Innovations et Territoires | Publié le 29/07/2016

A la suite de l’inscription du vignoble bourguignon et du repas gastronomique des Français au patrimoine culturel immatériel de l'humanité, une Cité internationale de la gastronomie et du vin sortira bientôt de terre à Dijon. Avec l'enjeu de développer les emplois dans le tourisme.

En 2010, l’Unesco a inscrit le repas gastronomique des Français au patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Avec Lyon, Rungis et Tours, Dijon constituera le « réseau des cités de la gastronomie ».

En 2015, l’Unesco a également inscrit les climats du vignoble bourguignon au patrimoine mondial. Avec les villages viticoles qui courent jusqu’à Beaune, Dijon fait partie du périmètre classé.

Cité internationale de la gastronomie et du vin

Cette double labellisation lui donne des ailes. Elle vient de confier à Eiffage la construction de la Cité internationale de la gastronomie et du vin (CIGV), dans le but de valoriser économiquement un patrimoine pour partie immatériel.

La CIGV s’insérera dans l’ancien hôpital général du XVIIIe siècle. Réhabilité, l’ensemble constituera une extension du centre-ville, sur plus de 6 hectares. Il permettra de valoriser le vin, la gastronomie et le patrimoine auprès des touristes. Outre un espace commercial dédié aux métiers de bouche, il sera doté d’un hôtel 5 étoiles et de deux espaces d’exposition.

La CIGV sera créatrice d’emplois, promet le maire, François Rebsamen. L’étude d’impact table sur « un million de visiteurs ». L’an passé, le « New York Times » classait la Bourgogne au quinzième rang des destinations incontournables, dans un palmarès comptant une cinquantaine de sites. 2 000 emplois sont attendus, selon l’étude. 250 seront nécessaires pour exploiter la CIVG.

Autre élément qui pourrait booster l’emploi : le classement de Dijon en ...

CHIFFRES CLES

  • Investissements privés : 200 à 250 M€.
  • Durée du chantier : 3 ans (l'ouverture est prévue à la fin de 2018).


POUR ALLER PLUS LOIN