logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/452761/a-perpignan-limmersion-linguistique-a-lecole-favorise-la-mixite-sociale/

EDUCATION
A Perpignan, l’immersion linguistique à l’école favorise la mixité sociale
Stéphanie Stoll | Innovations et Territoires | Régions | Publié le 20/07/2016 | Mis à jour le 12/09/2016

Perpignan développe l’enseignement du catalan. En septembre 2015, la ville a ouvert une seconde école immersive, dans un quartier en requalification urbaine.

Outre six classiques écoles bilingues à parité horaire, la ville de Perpignan compte deux écoles Arrels – « racines » en catalan –, où 257 élèves, de la maternelle au CM2, suivent un enseignement immersif en catalan.

« La langue catalane n’est pas réservée aux enseignements, elle vit hors de la classe, c’est la langue de communication avec tous les adultes de l’équipe éducative », explique Sandrine Flores, directrice de l’une de ces écoles (Arrels-Cassanyes).

Ayant bénéficié d’un statut expérimental depuis 1995, l’école a renouvelé son projet pédagogique auprès de l’inspection académique en 2015. « Ce n’est pas tout à fait de l’immersion, précise Nathalie Beaufils, adjointe au maire chargée de l’éducation, mais plutôt une parité horaire aménagée .»

De la maternelle au CE1, la classe est dispensée en catalan. « Les enfants apprennent à lire, à écrire et à compter en catalan, indique la directrice. En CE2, ils commencent l’étude du français. Comme ils sont tous francophones, cela se fait naturellement. » A partir du CE2, la moitié des heures sont en français et l’autre moitié en catalan ; en CM1, ce sont six heures de catalan pour vingt heures de français, et en CM2, quatre heures de catalan pour vingt-deux heures de français.

Les évaluations de l’académie montrent qu’au terme de leur scolarité élémentaire, les élèves de ce cursus linguistique intensif ont un niveau légèrement meilleur que la moyenne.

Prestations périscolaires

Pour accompagner ce projet pédagogique, également basé sur le recours aux méthodes coopératives, les assistantes maternelles de la ville de Perpignan sont catalanophones.

Cette dimension linguistique est intégrée par la Ligue de l’enseignement, délégataire des prestations périscolaire mises en place par la réforme Peillon de 2013. « Les locaux et le matériel de l’accueil de loisirs sont mutualisés avec l’école, les animateurs sont intégrés à l’équipe pédagogique ! » assure Jeannette Bartissol, salariée de la ligue, chargée de diriger les quatorze ...

CHIFFRES CLES

La population des Pyrénées-Orientales est à 76 % favorable à l’enseignement bilingue du catalan et à sa généralisation (enquête de la Généralité de Catalogne et du département des Pyrénées-Orientales).


POUR ALLER PLUS LOIN