Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Santé

Stratégie nationale de santé : le changement à marche forcée

Publié le 09/03/2018 • Par Thibaut COTTI • dans : A la Une santé social, Actu Santé Social

médical-santé-consultation
©taa22 - stock.adobe.com
C’est parti pour les consultations sur la réforme du système de santé. Comme dans les autres axes de sa politique, le gouvernement veut aller vite. Trop vite ? Si tous les sujets importants semblent avoir été repérés par le ministère, les professionnels de la santé souhaitent en outre que les questions du financement, des regroupements territoriaux et des différentes formes de médecine soient aussi mises sur la table.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Changer les contours du système de santé français en trois mois, c’est possible ? En caricaturant à peine, cela semble être l’ambition du gouvernement, dans la ligne de l’annonce, faite il y a à peine un mois par le Premier ministre, sur le lancement d’une « grande consultation autour d’une stratégie de transformation du système de santé (STSS) visant à construire la feuille de route sur la durée du quinquennat ».

« On est arrivé au bout d’un système »

La forme que prend immédiatement cette consultation a été précisée ce matin par Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, pour faire face à ce défi : « allier la tradition assurantielle française aux nouveaux besoins de la société (vieillissement, explosion des maladies chroniques, médecine de proximité), tout en tenant compte des contraintes financières et de l’irruption du numérique ».

La ministre a ajouté : « notre volonté est de transformer l’ensemble du système de santé et pas simplement de réformer l’hôpital. Nos objectifs : un système plus tourné vers le patient, axé sur la prévention et la qualité des soins, avec la construction de nouveaux parcours et du sens donné aux professions du secteur. On est arrivé au bout d’un système. Notre but n’est pas de faire des économies, mais d’améliorer la qualité de vie des Français ».

Des actions opérationnelles dès le mois de mai

La méthode choisie pour cette première grande étape de consultation est celle de la mise en œuvre de cinq grands chantiers : inscrire la qualité et la pertinence des soins au cœur des organisations et des pratiques, repenser les modes de rémunération, de financement et de régulation, accélérer le virage numérique, adapter les formations aux enjeux du système de santé et accompagner la transformation du travail et des métiers dans le secteur public hospitalier, repenser l’organisation territoriale des soins. Ils seront animés par des experts et regroupant toutes les parties prenantes. Car, a souligné Agnès Buzyn, « les transformations du système de santé ne se feront qu’avec l’appui du terrain. Syndicats, ordres professionnels, associations de patients devront être consultés ».

En dehors des auditions dans les groupes de travail, il est prévu par exemple de mettre en place des ateliers de créativité, des groupes focus ou des groupes quali. Chacun des cinq groupes devra mettre en place ses propres consultations et proposer des actions opérationnelles dès le mois de mai ! D’après la ministre, ses actions n’auront pas vocation pour le moment à être reprises dans une loi, mais certaines des mesures qui sortiront des consultations pourront figurer dans le PLFSS 2019.

Les collectivités locales n’ont pas été mentionnées

Pas sûr que la forme annoncée de cette consultation suffise à apaiser les tensions et grèves en cours dans de nombreuses branches de la santé (Ehpad, urgences, hôpitaux publics). Il faudra a minima, que chacun puisse faire entendre sa voix lors de cette mise en œuvre, comme cela a effectivement été promis par la ministre.

Pour autant, les collectivités locales n’ont pas été mentionnées comme des parties prenantes de premier rang et la possibilité d’expérimentation de nouveaux modes d’organisation sur le terrain, n’a pas été rappelé : dommage, avec l’article 51, il s’agit là d’une des innovations intéressantes du précédent PLFSS !

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Pourquoi investir dans un service Europe dans ma Commune

de COMMISSION EUROPEENNE

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Stratégie nationale de santé : le changement à marche forcée

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement