logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/450431/aeroport-toulouse-blagnac-les-collectivites-sont-sur-le-qui-vive/

Aéroport Toulouse Blagnac : les collectivités sont sur le qui-vive
Christiane Wanaverbecq | Régions | Publié le 27/06/2016

Le 28 juin, les actionnaires de la société d'exploitation de l'aéroport de Toulouse-Blagnac doivent se prononcer sur une distribution exceptionnelle des réserves. A l'ordre du jour d'une précédente assemblée générale, le 1er juin, la demande exprimée par Casil Europe, la société détenue par le nouvel actionnaire chinois, a été reportée. A la veille du vote, les collectivités s'interrogent sur ses intentions.

Le 28 juin, réunis en assemblée générale extraordinaire, les actionnaires de la société Aéroport Toulouse-Blagnac (SATB) doivent se prononcer sur la demande de Casil Europe, la société française du nouvel actionnaire chinois, d’une distribution exceptionnelle autour de 18 millions d’euros des réserves financières de l’entreprise.

A lire aussi :

  • La Haute-Garonne mobilise collectivités et crowdfunding pour monter au capital de l’aéroport de Toulouse

Lors de la précédente assemblée générale, le 1er juin, l’actionnaire chinois, propriétaire de 49,99 % des actions vendues par l’Etat, avait exprimé une première demande portant sur la distribution de 20 millions d’euros. Mais la demande a provoqué une levée de bouclier des collectivités locales et de la chambre d’industrie et de commerce de Toulouse (CCIT), qui détiennent 40 % du capital. La résolution a ainsi été retirée de l’ordre du jour. Depuis, le montant demandé a aussi été revu à la baisse. Les réserves, bas de ...

REFERENCES


POUR ALLER PLUS LOIN