logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/448903/invisibilite-sociale-lonpes-pointe-du-doigt-les-politiques-publiques/

EXCLUSION
Invisibilité sociale : l’Onpes pointe du doigt les politiques publiques
Sophie Le Gall | France | Publié le 16/06/2016

Dans son rapport 2016, diffusé mercredi 15 juin 2016, l'Observatoire national de la pauvreté et de l'exclusion sociale (Onpes) explore le concept d'invisibilité sociale, tente d'en démontrer les mécanismes et donne la parole aux publics particulièrement touchés. Au rang des accusés, les politiques sociales, qui en multipliant normes, critères, catégories et seuils, rendent invisibles des personnes pourtant déjà dans la difficulté.

Remarquant que le concept d’« invisibilité sociale » est de plus en plus présent dans le débat public tout en restant flou, l’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale (Onpes) a décidé d’y consacrer son dernier rapport annuel intitulé « L’invisibilité sociale : une responsabilité collective ». Premier enseignement : le champ de l’invisibilité sociale recoupe celui de la pauvreté, mais pas seulement. La moitié des Français estiment être confrontés personnellement « très souvent » ou « assez souvent » à des difficultés invisibles, souligne le rapport. Les problèmes financiers sont placés au premier rang des difficultés non prises en compte, devant la question de l’accès aux droits et aux besoins fondamentaux.

Des politiques sociales excluantes

Comme le démontre Jean-Luc Outin, économiste, chercheur associé au rapport de l’Onpes, les paramètres d’un dispositif d’aide sociale produisent mécaniquement de ...