logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/448783/il-ne-faut-pas-considerer-les-etudes-de-securite-comme-un-simple-outil-reglementaire/

PRÉVENTION SITUATIONNELLE
« Il ne faut pas considérer les études de sécurité comme un simple outil réglementaire »
Pascal Weil | A la Une prévention-sécurité | Actu experts prévention sécurité | Publié le 16/06/2016 | Mis à jour le 21/06/2016

Un guide méthodologie sur les études de sécurité et de sûreté publique (ESSP) a été rédigé par une équipe de spécialistes coordonnée par Guillaume Farde, directeur associé du groupe Spallian et maître de conférences à Sciences Po Paris. Il vient rappeler l’importance et les contours de ces documents qui, selon lui, ne « doivent pas être négligés. »

« Difficile de tirer un bilan », expliquait l’IAU Ile-de-France à propos des études de sécurité publique (ESP) dans une Note rapide publiée en septembre 2015. Les professionnels des collectivités territoriales – issus des directions Urbanisme comme Tranquillité publique – méconnaissent, pour la plupart, ce dispositif liant la sécurité à l’aménagement requérant de la technicité. D’après cet organisme, d’ailleurs, « près des deux tiers des ESP sont menées par des bureaux de conseils en sûreté » sollicités par les acteurs publics. Cette tâche ne devrait pourtant pas être prise à la légère, d’après Guillaume Farde.

À quels besoins répond cet ouvrage sur les ESSP ?

Nous avons constaté que d’un côté, des aménageurs, promoteurs, architectes, se rendaient compte tardivement que les études de sûreté et de sécurité publique (ESSP) étaient un document obligatoire pour obtenir un permis de construire. D’autre part, des agents des administrations et des collectivités se ...

POUR ALLER PLUS LOIN