Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Social

Une boutique « sans argent » qui lutte contre le gaspillage et favorise les échanges

Publié le 24/06/2016 • Par Aude Raux • dans : Actu expert santé social, France

Au Magasin pour rien, les objets connaissent une seconde vie.
Au Magasin pour rien, les objets connaissent une seconde vie. Ville d'Eybens
Le Magasin pour rien, une boutique sans tiroir-caisse, ni étiquette de prix, ni client a ouvert en février 2015 à l’initiative du centre social, service du CCAS d’Eybens. Un espace qui fait rimer solidarité et convivialité.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Eybens (Isère) 10 000 hab.

Jouet, vêtement pour enfant, livre, petit électroménager…, on trouve tout au Magasin pour rien ! Le principe est simple : n’importe qui peut prendre jusqu’à trois objets de son choix. Inversement, libre à chacun d’y déposer un article, en bon état, dont il souhaite se débarrasser. « J’avais vu un reportage sur ce concept sans argent ni troc importé d’Allemagne à Mulhouse, se souvient Sylvie Tarricone, animatrice au centre social, service du centre communal d’action sociale d’Eybens. Avec mes collègues, on s’est dit : il faut monter ce projet ici. Au même moment, un local de 35 m2, loué par la mairie pour servir de dépôt à la Banque alimentaire, se libérait. La nouvelle municipalité souhaitait redynamiser le centre social. C’était le moment ou jamais ! »

Concertation

Des réunions sont organisées avec des élus et des habitants impliqués dans le bénévolat social. Les arguments « pour » l’emportent sur les « contre ». Comme en témoigne Sylvie Tarricone : « On a mis ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Une boutique « sans argent » qui lutte contre le gaspillage et favorise les échanges

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement