Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Portrait

Arielle Piazza, adjointe chargée du sport à la ville de Bordeaux

Publié le 10/06/2016 • Par David Picot • dans : Régions

PHOTO - 10192190.BR.jpg
RODOLPHE ESCHER/LA GAZETTE
Ancienne professeure de tennis, Arielle Piazza est adjointe au maire de Bordeaux, chargée des sports. Parcours atypique pour celle qui a piloté le dossier du grand stade et la préparation de l’Euro 2016.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Au premier coup d’œil, Arielle Piazza, 61 ans, c’est un sourire rayonnant.

Forcément une façade politique, non ? Au journaliste qui s’aventure ainsi à la volée, l’adjointe aux sports à la mairie de Bordeaux (243 600 hab., Gironde) joue avec finesse, façon revers lifté : « Pas du tout. Il est collé à ma peau. D’ailleurs, j’ai plein de rides à cause de lui ! »

Confirmation des proches – pour le sourire -, notamment celles et ceux qui l’ont côtoyée dans une vie antérieure, à la Villa Primrose, l’un des plus anciens clubs de tennis de France.

Elle y a officié pendant dix-sept ans, entre cours collectifs, leçons particulières et montage de projets « qui font bouger les lignes ». Comme « L’Ecole des femmes ». Ou comment attirer sur les courts des femmes issues de quartiers défavorisés de Bordeaux. Aujourd’hui, le concept est repris dans de nombreux clubs français.

« Bordeaux, c’est ma ville »

A l’époque, en 2007, à quelques mois des municipales, il séduit aussi le maire, Alain Juppé ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Moby, un programme CEE pour l'écomobilité scolaire

de ECO CO2

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Arielle Piazza, adjointe chargée du sport à la ville de Bordeaux

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement