Santé

Exposition aux ondes : les maires dans le brouillard

| Mis à jour le 08/06/2016
Par • Club : Club Techni.Cités

Wolfgang Cibura - Fotolia

Les projets de déploiement de compteurs communicants ravivent les tensions liées à l’impact des ondes électromagnétiques sur la santé. En première ligne, les maires sont désemparés.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

«Il serait dommage qu’une inquiétude irrationnelle prenne le pas sur un projet d’une telle ampleur. » Ainsi, la secrétaire d’Etat au Numérique, Axelle Lemaire, donnait au Sénat son avis sur l’un des feuilletons de l’année.
Dénonçant le risque sanitaire généré par un déploiement massif de compteurs communicants gaz (Gazpar) ou électriques (Linky), près de cent communes ont décidé en quelques mois de s’opposer frontalement aux opérateurs de réseaux et ont voté des délibérations municipales interdisant les remplacements… En vain, si l’on en croit une expertise juridique commandée par la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR).

Lire aussi :

Linky : ERDF passe à l’offensive mais le maire réfractaire ne plie pas

Même si les collectivités sont propriétaires des compteurs électriques, leur action est limitée du fait du « principe de responsabilité exclusive du concessionnaire » et de la loi qui impose à ERDF de déployer Linky. L’imbroglio aurait pu rester cantonné à quelques territoires, mais il s’étend et l’Association des maires de France a fini par s’en mêler.

Mi-mars, son président, François Baroin, a demandé au Premier ministre de communiquer davantage car « les maires sont sollicités par les habitants inquiets des répercussions sur leur santé que ces nouveaux compteurs pourraient éventuellement occasionner ».

Cet épisode réveille un débat sur les ondes électromagnétiques qui n’a jamais été tranché et que les collectivités abordent chacune ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Techni.Cités pendant 30 jours

J’en profite
Commentaires

1  |  réagir

08/06/2016 10h38 - Stéphane Lhomme

Dommage de dire qu’il y « près de 100 communes » engagées contre les compteurs malfaisants, alors que ce sont « PRES DE 200 COMMUNES ».

Un simple coup d’oeil ici permettait de le voir : http://refus.linky.gazpar.free.fr

Par ailleurs, ce ne sont que les communes que nous avons pu répertorier avec nos moyens infimes. En enquêtant un peu, vous pourriez découvrir que l’AMF et ErDF ont une liste de plusieurs centaines de communes récalcitrantes, mais encore faut-il avoir envie de savoir…

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Le sourcing dans la commande publique

    On ne le répétera jamais assez : la définition des besoins est une étape indispensable pour tout acheteur public souhaitant mener à bien son projet. Désormais consacré en droit de la commande publique, le sourcing (ou sourçage) peut être un outil utilisable et ...

  • Climat : il faut adapter les objectifs nationaux aux spécificités régionales

    La baisse des émissions des gaz à effet de serre est trop faible pour que la France atteigne les objectifs de sa stratégie bas carbone, pointe le dernier rapport du Haut conseil pour le climat. Dans ce contexte, les régions ont un rôle important à jouer, mais en ...

  • Les Prix Territoriaux 2020, c’est parti ! Candidatez !

    Pour leur 21ème édition des Prix Territoriaux, la Gazette des communes et la GMF renouvellent leur partenariat pour récompenser les meilleures initiatives portées par les collectivités et les établissements publics locaux dans le contexte particulier de la crise ...

  • En Loire-Atlantique, priorité aux vélos

    En Loire-Atlantique, la politique en faveur du vélo ne date pas d’hier. Une des clés de la réussite : une collaboration régulière et efficace entre les services départementaux, les collectivités et les associations d’usagers. ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP