Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Justice, jurisprudence

Languedoc-Roussillon. Le nouveau maire de Saint-Cyprien est en garde à vue

Publié le 08/06/2009 • Par Sylvie Brouillet • dans : Régions

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le nouveau maire UMP de Saint-Cyprien, Pierre Fontvieille, élu le 2 juin lors d’un conseil municipal extraordinaire après le suicide en prison de l’ancien maire Jacques Bouille, a été interpelé lundi 8 juin, juste avant la session du conseil municipal prévue à 9 heures du matin, « afin de ne pas créer d’émois durant le conseil », précise le procureur adjoint de la République de Perpignan, Dominique Alzeari. Le conseil a été annulé.

Interrogé dans les locaux de la police judiciaire, Pierre Fontvieille, longtemps adjoint aux finances de Jacques Bouille, a été mis en garde à vue « et le restera jusqu’à la fin de la période de 48 heures, c’est-à-dire mercredi [10 juin, NDLR] », relève le procureur adjoint.
La garde à vue de Pierre Fontvieille se situe dans le cadre d’une commission rogatoire qui concerne également la représentante d’une société immobilière.

L’affaire, qui avait conduit l’ancien maire Jacques Bouille en détention préventive, concerne des opérations d’urbanisme de la commune et des achats d’oeuvres d’art.
Un autre élu de Saint-Cyprien, René Montalat, a été mis lundi également en garde à vue, mais dans le cadre d’une enquête préliminaire, de même qu’un policier « qui a interféré dans l’enquête », déclare le procureur adjoint.

À ce jour, une dizaine de personnes, dont l’ancien adjoint à l’urbanisme et celui à l’administration générale, à la sécurité et au port (simples conseillers municipaux depuis le 2 juin), mais aussi le directeur général des services, le directeur de cabinet et le directeur à l’urbanisme de la commune, ainsi qu’un promoteur immobilier et l’épouse de Jacques Bouille, sont mis en examen.

Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Languedoc-Roussillon. Le nouveau maire de Saint-Cyprien est en garde à vue

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement