Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Lutte contre le terrorisme

Les maires et l’Etat main dans la main pour prévenir la radicalisation

Publié le 26/05/2016 • Par Hervé Jouanneau Hugo Soutra • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

Baroin Valls radicalisation
Twitter Matignon
Les élus locaux et les agents territoriaux sont appelés à devenir des « acteurs à part entière » de la nouvelle politique publique de prévention de la radicalisation. Un nouveau plan d’action et une convention signée le 19 mai entre le gouvernement et l’AMF visent à formaliser les relations Etat-collectivités afin d’améliorer l’efficacité de la réponse publique.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le gouvernement de Manuel Valls et l’Association des maires de France (AMF) ont signé une convention de partenariat sur la prévention de la radicalisation violente, le 19 mai à Matignon. Ce document contractuel prévoit, entre autres, un renforcement de la formation des élus locaux et des agents communaux et intercommunaux. Une grille d’indicateurs de basculement, notamment, a été diffusée aux différents acteurs publics de terrain pour qu’ils puissent détecter précisément d’éventuelles situations préoccupantes, et, auquel cas, les signaler aux services régaliens de l’Etat.

A cette occasion, l’une des principales revendications des associations d’élus aurait également été entendue. A savoir, faciliter l’échange d’informations entre préfets, procureurs et commissaires, maires, travailleurs sociaux et acteurs associatifs.

Relais d’information

Selon François Baroin, président de l’AMF, « même si nous comprenons que la garantie du secret d’instruction voire le secret-défense prévalent dans ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Moby, un programme CEE pour l'écomobilité scolaire

de ECO CO2

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les maires et l’Etat main dans la main pour prévenir la radicalisation

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement